Home Politique Afrique Cameroun > Sécurité de la Can Energies 2021: Le dispositif national de réponse à une attaque terroriste fait sa mue
Afrique - 8 septembre 2021

Cameroun > Sécurité de la Can Energies 2021: Le dispositif national de réponse à une attaque terroriste fait sa mue

Le Ministre de la Défense (Mindef), a présidé hier à cet effet, 6 septembre 2021, la cérémonie d’ouverture de la Conférence de la planification de l’exercice de réponse à une crise terroriste.

« Notre devoir est d’être vigilant,  pour faire face à toute éventualité, réduire les vulnérabilités et in fine d’assurer nos populations et la communauté internationale sur notre expertise et sur notre capacité à y faire face. C’est la raison d’être de l’exercice dont la planification débute ce jour »,

a déclaré Joseph Beti Assomo dans son discours d’ouverture de la Conférence.

Pour le patron de la Défense nationale, l’objectif global de de ces assises est de familiariser les participants dans le processus de gestion d’une crise terroriste de grande ampleur. Au cours de ce conclave chapeauté par le Groupe interministériel de la planification stratégique (Gips), les uns et les autres doivent acquérir des connaissances pointues dans la riposte face à une attaque terroriste, et de les mettre en pratique à travers l’exercice qui se tiendra le 28 septembre prochain. Ce n’est plus un secret, le Cameroun fait face à des attaques terroristes sur son territoire. Dans le septentrion, Boko Haram est abonné à la violence aveugle. Il en va de même dans les deux régions anglophones gagnées par la violence irrédentiste, tout comme à l’Est des bandes armées écument la frontière.

« La mission cardinale de l’Etat étant la protection des biens et des personnes, il est important que les différentes structures at acteurs publics, les détenteurs de la violence légitime de l’Etat, fassent tout ce qui est en leur pouvoir afin de décider de combattre et d’éradiquer ces menaces et attaques terroristes »,

a poursuivi le Mindef après avoir précisé que les actes de violence aveugles et lâches des terroristes visent non seulement à saper les efforts du gouvernement dans sa mission de protection des biens et des personnes, mais aussi à instiller la peur et la terreur dans l’esprit des populations.

Parce que la Can Total Energy2021va se tenir dans un  contexte marqué par un certain nombre de foyers de tensions, le Cameroun se doit d’être capable d’assurer la sécurité de tous, avant pendant et après cette importante échéance afin de préserver sa crédibilité aux yeux de la Nation et de la Communauté internationale. Le ministre de l’Administration territoriale, le gouverneur de la région du Centre, le Secrétaire général du ministère de la Communication, le Délégué général à la sureté nationale, ont fait le déplacement pour rallier la salle des Actes du Mindef. Trois exposés ont précédé l’intervention du Mindef. Il y a eu d’abord eu une présentation des membres, de la doctrine et autres aspects du Groupe interministériel de la planification stratégique (Gips) qui et la cheville ouvrière de plan de riposte aux attaques terroristes. En deuxième lieu, la conférence a eu droit à un exposé sur les risques et leur gestion. Pour finir, l’auditoire a eu droit à un scénario de l’exercice.

Le Gips en question

Le Groupe interministériel de la planification stratégique (Gips) est la cheville ouvrière de cette conférence dont la phase pratique est prévue le 28 septembre prochain. Créé par le chef de l’Etat en 2019 et placé sous l’autorité du Secrétaire général de la présidence de la République cette instance ad hoc a reçu les félicitations de Joseph Beti Assomo « pour le travail préparatoire déjà abattu ». Cette instance a pour mission de  de rassembler les structures et acteurs institutionnels de sécurité, la gendarmerie, la police, les armées, les sapeurs-pompiers entre autres, et d’autres entités gouvernementales non étatiques sur les procédures de gestion de crise, afin qu’en cas de besoin, on puisse tous réagir et mettre en pratique des réponses adaptées à une crise terroriste. Le Gips a pour tâche au cours de cette conférence non seulement de transmettre des connaissances de pointe mais surtout de permettre une intervention harmonisée des différents corps qui opèrent en période de crise. Il a été aussi indiqué qu’au niveau du Gips, il y a trois instances : stratégique, opératif et tactique. Le déploiement de cette riposte est différent en fonction des zones, urbaine ou rurale. Le 28 septembre, on aura une photographie concrète de cette riposte en chantier sur le plan théorique.

Léopold DASSI NDJIJDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Bataille au sommet: La guerre de l’opinion publique refait surface

Par Serge Aimé Bikoi Au moins huit journaux en ont fait l’écho ce lundi, 23 mai 2022…