LA UNE Opinion Politique panorama 21 avril 2020 (0) (671)

Cameroun > Sérail: Atanga Nji, le bon et le méchant , une alternative

Partager

Paul Atanga Nji aime poser des actes de coeur au nom de Paul Biya. Il y va tellement de bon coeur qu’à certains moments, une partie de l’opinion se demande si ce n’est pas de son propre chef mais avec la bonne intention comprise de défendre le régime qu’il se meut. Et dans ce sillage, Il y a un chapelet d’initiatives à égrainer. Lui, le policier de la République, il est de toutes les randonnées humanitaires au nom de Paul Biya. Les Camerounais musulmans vont-ils en pèlerinage à la Mecque, c’est lui qui est de toutes les attentions.

Entre avions affrété, réduction du coût de transport, dons divers pour les commodités de voyage, le Minat répond présent, glanant les remerciements et les bénédictions pour le chef de l’État. Le Covid-19? Alors que Paul Biya a mis sur pied un Fonds national de solidarité avec en caisse un milliard, voici Atanga Nji, qui à la surprise de tous, annonce un coup de coeur de près de 2 milliards. Certains s’étonnent de la tournure des choses parce qu’ils espéraient une campagne pour inciter les hauts dignitaires au renflouement de la cagnotte de solidarité. C’est mal connaitre l’homme qui agit en sentinelle pour la préservation de l’image de marque de Paul Biya et du Rdpc au sein de l’opinion. Quand il annonce le don de 2 milliards, il en a tout de suite fait une affaire politique, taclant au passage Maurice Kamto et le Mrc qui se sont investis dans le champ humanitaire.

Il a parlé de ” la générosité légendaire de Paul Biya”, qui loin de la politique spectacle propre à certains “apprentis sorciers”, a toujours été aux côtés de ses compatriotes dans les situations difficiles. Par ailleurs, le Plan national d’urgence d’assistance humanitaire n’est pas en reste. Il est celui que Paul Biya a mis au devant de la scène dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour venir en aide aux populations victimes du conflit dans le Noso. Dans le Sud du pays, quand les autochtones se sont attaqués aux commerces des allogènes et principalement des Bamoun, Atanga Nji s’y est dépêché pour prêcher la bonne nouvelle de paix à l’exemple de Paul Biya qui est “un homme pondéré, bon, conciliant, paisible”.

C’est le même Atanga Nji, qui à l’attaque de Bangourain dans le Noun, va demander aux élites traditionnelles de jurer la main sur le Coran ou sur la Bible de ne pas protéger les malfaiteurs mais de les dénoncer. Il en avait été ainsi dans l’Adamoua où il avait sorti les livres saints pour appeler les autorités traditionnelles de jurer la main sur le livre pour dire leur fidélité à la loi, dans la lutte contre les voleurs de bétail et des kidnappeurs avec demande de rançons. Le pasteur ou l’imam Atanga Nji dans son rôle de ministre de culte.

La sentinelle ou la tour de contrôle.

Il ne faut pas se laisser abuser par le gros coeur, le bon coeur du ministre du culte. Sa main bonne main plonge aussi dans les controverses politiciennes. On se souvient qu’il avait déclaré qu’il n’existe pas un problème anglophone au Cameroun. Et la crise qui en a découlé, c’est lui qui est au coeur de son règlement. Quand il s’est agi de mettre sur pied des stratégies pour museler le Mrc et ses alliés à la sortie de l’élection présidentielle contestée d’octobre 2018, c’est lui qui était à la manette. A leur sortie de prison, il n’a pas arrêter de les traquer parce qu’ils refusent visiblement de se conformer aux attentes du régime.

En ce moment, il s’évertue de clôturer les comptes de Survie-Cameroon-Survival-Initiative, une “association humanitaire créé par le Mrc mais “illégale” à ses yeux. Depuis cette piste piétine, lui qui a fait du musellement du Mrc une affaire personnelle. A la présidentielle dernière, les fonds alloués à la campagne, selon certaines indiscrétions n’auraient pas été remises au parti de Maurice Kamto. Le harcèlement s’est poursuivi avec la constitution des dossiers à l’élection couplée du 9 février dernier où les candidats de ce parti ont eu mailles à partir avec les

Léopold D’assistance Ndjidjou, Journaliste éditorialiste.

manœuvres des autorités administratives, les obligés du Minat entre autres.

Au moment où des attaques se multiplient davantage sur la personne de Paul Biya, on se demande quelle est la stratégie que va adopter Atanga Nji pour briser cette attaque dynamique sur la capacité de Paul Biya à remplir sa fonction présidentielle. On se demande aujourd’hui si au bout de course de toutes ces différentes initiatives, lui qui est parmi les fidèles des fidèles, ne se présenterait pas finalement comme une alternative sérieuse au sein du Rdpc ou au trône.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *