Home People Afrique Cameroun > Sérail: Brenda Biya tabassée par les démons
Afrique - 16 juin 2021

Cameroun > Sérail: Brenda Biya tabassée par les démons

Selon Zona Coker auteur d’une tribune sur ce fait mystique, la fille du locataire du Palais d’Etoudi est la proie des mauvais esprits.

 « Ecoutons aussi les mésaventures de BB au réveil après une nuit de sommeil mouvementée. Gouttières dentaire mal portée, grincements de dents aggravés causant des blessures dues aux morsures de la muqueuse à l’intérieur de la joue, des douleurs atroces. Un ongle complètement arraché. L’enfant même confirme qu’elle a la malchance, » 

écrit Zona Coker. A son sens, Brenda Biya est possédée par les ennemis démoniaques de son père.

« Mais lesquels ? Famille, entourage, opposants politiques, Bulu, Nnanga ou les Bamileke. Je wanda (je suis étonné) [ndlr} seulement. Ils peuvent même être tous là-bas dedans ces lâches qui sont incapables d’affronter le père et préfèrent s’acharner sur son enfant qui de toutes les façons devra vivre avec la malédiction liées aux crimes du père toute sa vie, »

poursuit Coker.

L’homme nous apprend qu’alors que Brenda se croyait en sécurité à l’étranger, cette dernière ignorait qu’elle portait en elle les esprits maléfiques qui l’ont poussé à fuir Etoudi sans billet retour. Cette fois-ci, c’est la bastonnade nocturne qu’elle subit dans son exil luxueux.

« Si ce ne sont pas les parents eux-mêmes qui ont sacrifié leur fille, qu’ils repartent voir leur ami El Papa de Roma ou qu’ils l’invitent au Cameroun, étant donné que Biya Bi Mvondo ne peut plus se déplacer. Ceci afin que l’homme en robe beige lui fasse une séance d’exorcisme ‘’terminator’’. Elle est tourmentée comme ça du vivant de son père, imaginez donc après. Quand j’étais au Cm2, les fantômes ont tabassé une fille bassa dans ma salle de classe, »

argumente Zona Coker.

Cooker continue son récit : 

« On ne voyait pas ses bourreaux, mais on courait dans tous les sens en criant et en pleurant pour s’éloigner d’elle le plus possible, pendant qu’elle aussi essayait d’échapper à ses bourreaux et se roulait par terre en pleurant. Les élèves qui connaissaient sa maison et son problème sont allés rapidement appeler sa mère qui est venue avec le fétiche pour chasser les fantômes. La petite s’est finalement calmée, mais Il fallait voir les blessures de fouet sur elle après la bastonnade fantomatique. J’espère que ceux qui hantent BB ne vont pas aller jusque là. Imaginez un peu la panique à l’Hôtel Intercontinental de Genève et les titres des journaux. »

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Grève des enseignants: Suspension en rangs dispersés

Par Rostand TCHAMI Plusieurs mois après le début de la grève lancée par les enseignants du…