Home Politique Afrique Cameroun > Sérail : Chantal Biya la terreur
Afrique - 20 juillet 2021

Cameroun > Sérail : Chantal Biya la terreur

C’est ce que le lanceur d’alerte Boris Bertolt, nous apprend dans une analyse relative au fonctionnement du pouvoir de Yaoundé.  

« Elle est crainte par tout le monde. Y compris les faucons de l’appareil. Discrète, elle réussit contre vents et marées à maintenir pendant 10 ans, Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République. Le plus long règne d’un Sgpr sous Paul Biya. A travers lui qui détient la délégation permanente de signature, elle peut faire passer ses pions et son agenda, »

soutient Boris Bertolt.

Selon le journaliste en exil, plusieurs membres du gouvernement lui doivent leur nomination. Parmi eux, La très folklorique et controversée, Célestine Ketcha Courtes. Ou encore le très discret ministre, directeur adjoint du cabinet civil et homme de main des affaires secrètes, Owalski Baboke.

De l’avis de Bertolt, Chantal Biya est l’une des rares personnes à avoir eu accès régulièrement à Paul Biya pendant le confinement relatif au Coronavirus. L’homme âgé de 90 ans s’était recroquevillé dans son bunker. La mère de Brenda est le dernier rempart du Nnom Ngii.

« A l’évocation de son seul nom dans un dossier plusieurs membres du gouvernement peuvent pisser sur eux. Elle fait la pluie et le beau temps. A l’avenir, elle y pense. Si pour l’instant elle n’est pas très fan d’un scénario à la Franck Biya, succédant à son père, n’empêche que l’alternance elle y pense. Loin des paillettes ou du tapis rouge de Cannes, Chantal Biya entend jouer un rôle dans la succession de son mari, »

martèle Boris Bertolt.

On retient que l’image de fille de seconde zone, qu’on a longtemps  collée à la première dame pendant longtemps lui a beaucoup servie. Au-delà d’être apparue comme une fille du peuple, Chantal Biya a discrètement bâti durant au moins 10 ans son influence au point d’être aujourd’hui la ‘’marraine du système’’.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Bataille au sommet: La guerre de l’opinion publique refait surface

Par Serge Aimé Bikoi Au moins huit journaux en ont fait l’écho ce lundi, 23 mai 2022…