Afrique LA UNE Politique panorama 16 avril 2020 (0) (1521)

Cameroun > Sérail: Paul Biya relance les rumeurs sur sa mort en voulant la calmer

Partager

Le Président de la République Paul Biya est bel et bien vivant. Le Chef de l’Etat, que des opposants  avaient donné pour mort, à cause de son silence inexpliqué concernant la pandémie du Coronavirus qui affecte déjà plus de 800 personnes sur le territoire national, est réapparu ce jeudi 16 avril 2020.
Cet après-midi, il a reçu en audience, au palais de l’Unité, l’Ambassadeur de France, Chistophe Guilhou.
«Je viens de recevoir au palais de l’unité, l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Au menu de notre échange de cet après-midi: La gestion de la pandémie du Covid-19 au Cameroun, en France et dans le monde», peut-on lire sur les comptes Twitter et Facebook officiels, du président de la République.

La sortie de l’homme qui préside aux destinées des camerounais depuis 38 ans, intervient au moment où son plus farouche adversaire, le président du MRC Maurice Kamto, a annoncé le 15 avril 2020, avoir  saisi le président de l’Assemblée Nationale Cavaye Yeguié Djibril, afin que ce dernier enclenche le processus de constatation de la vacance du pouvoir.
La photo
Dans son mur Facebook, Venant se souvient qu’:il y a quelques années, la présidence de la République du Cameroun avait publié une photo de Paul Biya s’inclinant sur les cercueils des soldats morts au front contre Boko Haram.
Au moment où la cérémonie d’hommage aux soldats se déroulait à Yaoundé, Paul Biya était tranquillement installé à l’hôtel Intercontinental à Genève en Suisse.
Quand nous avons dénoncé ce truquage, la présidence a immédiatement delete la photo
À l’époque de l’URSS, les vieux présidents comme Brejnev ou Chernenko étaient aperçus à la tv votant dans leur bureau de vote au moment où ils étaient sous assistance respiratoire à l’hôpital.
Je dis ça juste comme ça. Pour raconter des histoires. Comme un grand-père.”

Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *