Home Opinion Société Cameroun > Sextape: A la quête des mobiles de l’exploitation sexuelle des jeunes filles
Société - 24 juin 2021

Cameroun > Sextape: A la quête des mobiles de l’exploitation sexuelle des jeunes filles

Ces dernières années, le phénomène social de l’exploitation sexuelle des enfants met au centre des scandales de mœurs les jeunes filles. Comment comprendre l’exposition des cadettes sociales aux problèmes d’abus sexuels ?

Au premier abord, il y a une démission parentale dans le processus de la socialisation de la progéniture familiale. L’on note, aujourd’hui, un relâchement de la contrainte des parents dans l’inculquation des normes, des règles et des valeurs aux enfants. Tellement occupés à des obligations socioprofessionnelles, les parents confient leurs enfants aux agents domestiques. Moins coercitifs que les chefs de famille, les agents domestiques n’appliquent pas, scrupuleusement, les principes normatifs devant réguler les habitdes vitales et devant contribuer à la formation de la personnalité sociale de base des adultes en devenir.

Dans les ménages, où il n’existe pas d’agents domestiques, les enfants sont exposés aux mass médias et aux techno médias, qui participent, sans coup férir, à la déconstruction des schèmes de pensée de la progéniture familiale. C’est, en effet, sur les chaînes de télévisions locales et, a fortiori, sur les chaînes de télévisions internationales que les enfants et adolescents parodient les stars des milieux du sport, du cinéma, des médias et de la musique.

De facto, dans l’imaginaire collectif, la vitrine sociale n’est plus le père, la mère ou l’enseignant, mais le modèle social est capté et théâtralisé dans les films, téléfilms, romans photos, pièces de théâtre et magazines. Avec l’avènement des gagdets de la modernité, les téléphones androïdes et i-phones sont devenus des instruments où sont conservées, de manière régulière, des images et vidéos érotiques et pornographiques, vecteur de la perversion sexuelle.

Au-delà de l’affaiblissement de la coercition parentale, il y a la crise de la morale et de l’éthique, laquelle affecte l’ensemble des strates sociales. A cause de cet état de choses, les jeunes, en butte à un problème mental, sont mus par l’appât du gain facile. Le fait, pour les cadettes sociales, de vouer un culte à l’argent facile participe à créer des passerelles d’enrôlement des jeunes filles dans les clubs d’échangistes, de proxénètes, où elles escomptent les espèces sonnantes et trébuchantes. Mus par le matérialisme ambiant et le mercantilisme outrancier, des jeunes filles sont intégrés dans les groupes whatsaap et, plus tard, sont infiltrées dans les sites pornographiques, vannes poreuses à l’exploitation et au tourisme sexuel.

Que les sextapes soient, aujourd’hui, vulgarisées dans la société camerounaise contemporaine témoigne de la banalisation de la sexualité par des catégories sociales qui accordent une onction aux plaisirs lascifs et concupiscents. Dans ce jeu de la mondanité sexuelle, d’aucuns recherchent les prouesses des partenaires, en ciblant de qu’ils appellent, ces derniers jours, les “Forts aux fesses”, expression triviale dénotant la meilleure performance sexuelle. Dans les fora érotiques et pornographiques, vous verrez la quantification des pratiques sexuelles actuelles. La fellation à 3.000 Fcfa, la sodomie à 5.000, le cunnilingus à 7.000 Fcfa, téter les seins à 2000, la pénétration normale à 10.000, etc.

Dans un contexte où l’on sublime les bestialités mondaines, il est urgent qu’un réarmement moral soit opéré de toute urgence. Une introspection collective se pose avec acuité afin que les familles, les écoles, les églises, les médias, les entreprises, les administrations, les Ongs de défense des droits humains se remettent en question pour parfaire une besogne collective de la refondation éthique.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Etats-unis > Soutien et de crédibilité: Biden reçoit l’opposante bélarusse Tikhanovskaïa

Joe Biden a reçu mercredi à la Maison Blanche l’opposante bélarusse en exil Svetlana…