Home Société Afrique Cameroun > Sexualité : Etoundi Ngoa se tape les épouses de ses collègues
Afrique - 20 avril 2021

Cameroun > Sexualité : Etoundi Ngoa se tape les épouses de ses collègues

Cette révélation a été faite par l’activiste Patrice Nouma dans une vitrine au vitriol.

 C’est comme une malédiction chez ce type d’Etoundi Ngoa le ministre de l’éducation de base. Depuis quelques années, ce spécialiste de la libido a décidé d’assouvir sa soif de sexe uniquement chez les épouses de ministres. Porteur du Vih Sida, l’homme ne jure que par les jupons de plusieurs épouses de ministres en commençant par celles des ministres en prison dont il balade d’hôtel en hôtel.

souligne Patrice Nouma

A son avis, Laurent Serge Etoundi Ngoa traîne la réputation de très bon payeur auprès des femmes de ministres dont il arrose de millions.

 On commençait à se demander d’où lui vient tout cet argent jusqu’à ce qu’on découvre qu’il a été obligé tout récemment de sacrifier son agent comptable, un inspecteur du trésor du nom de Bikoué Mba Raphaël avec lequel il aura siphonné pas moins d’un milliard relevant du compte d’affectation spécial et de plusieurs lignes de crédits dédiés à son ministère.

poursuit Nouma

On apprend que Bikoué Mba est embastillé à la prison centrale de Kondengui.

L’homme paye seul les frais pourtant, Etoundi Ngoa lui a demandé à plusieurs reprises de faire des virements au profit de ses nombreuses amantes et épouses de ministres. L’actuel ministre de l’enseignement de base ne manque pas d’ambition. Etoundi Ngoa dit à qui veut l’entendre, qu’il est celui qui va remplacer Ferdinand Ngoh Ngoh au poste de Secrétaire Général de la Présidence de la République car, selon lui, Paul Biya trouverait ce dernier très incompétent et que lui, professeur de son état a déjà été consulté pour cette fonction.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…