Home Société Afrique Cameroun > Sigipes II : Après une perte sèche de 7,6 milliards
Afrique - 18 mai 2021

Cameroun > Sigipes II : Après une perte sèche de 7,6 milliards

Mettre en œuvre un système intégré de gestion des personnels de l’État et de la solde , c’est a ça que les entreprises sélectionnées dans ce cadre devront arriver à proposer au Cameroun , un système de deuxième génération (Projet sigipes 2) capable de combiner la gestion des ressources humaines et la solde , mais aussi et surtout de résorber bon nombre de problème y afférents.

Puisque nous parlons de 2 ème génération , pour le gouvernement du Cameroun il s’agira pour le prestataire d’aller au delà de la limite , c’est à dire proposer un système capable de penser la gestion électronique des archives , en proposer une biométrie qui permettra un meilleur contrôle des ressources humaines à travers le Cameroun.

Les délais , 24 mois pour doter le  Cameroun Cameroun d’un système alliant  modernité  , performance et efficacité pour une gestion sans brouillage des personnels de l’État et de la solde . Ce sont ainsi 4,2 milliards de francs Cfa investit dans le cadre de l’implémentation de ce nouveau système de gestion capable à lui tout seul d’intégrer modernité , performance et efficacité .

Après une perte sèche  de 7,6:milliards

Il faut préciser que l’attribution de ce nouveau contrat ne fera pas oublier  la perte sèche qu’accuse ce projet gouvernemental initialement prévu pour être livré enn2016 .   Michel Ange Angouing, alors ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative à l’époque, en avait fait la promesse ferme en 2014.  »  »  »  »Avant de confesser, au cours du conseil de cabinet du 30 mars 2017, l’incapacité du consortium Cameroun Audit Conseil-Cbl Consulting, l’adjudicataire du contrat, à respecter ses engagements contractuels. » 

Une perte sèche dont le montant énorme va être révélé par l’actuel ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, Joseph Le qui fait savoir que : 

  il  est clairement apparu que les bases sur lesquelles reposait la première phase de ce projet d’envergure étaient particulièrement fragiles. Le choix du prestataire s’est avéré peu judicieux, puisque le consortium retenu s’est disloqué avant le début de la phase opérationnelle, et l’expertise dans le domaine requis de la partie restante était sujette à caution. Sa défaillance n’aura donc pas été une surprise 

L’audit aura releve que le mauvais départ du Sigipes 2 était aussi «  dû aux manquements du cahier des charges (…) qui a cruellement souffert du déficit d’expertise et de vision de ses rédacteurs ». Un mauvais résultats qui fera perdre à l’État bdu Cameroun la somme de 7,6:milliards octroyés par l’Union européenne relativement à ce niveau système qui à cette époque devrait voir le jour .

Curieusement , rien ne va  suivre après un manquement aussi qui aura induit une perte sèche vde près de 8 milliards de francs Cfa au Cameroun . Après le contrat manqué par le consortium Cameroun Audit Conseil-Cbl Consulting.  Personne ne sera inquiété après cette affaire qui comme on le sait fait perdre à l’État du Cameroun des milliards chaque année.

Sigipes 2 Quoi de neuf ?

Pour le ministre de la fonction public , le système de deuxième génération permettra concrètement, la  fusion du fichier solde de l’État, géré par le ministère des Finances, et du fichier des agents publics, géré par le ministère de la Fonction publique. Un déploiement qui selon le gouvernement camerounais   va  »accroître la transparence dans la rémunération des personnels de l’État(…) Il permettra de résoudre le problème de base de données permettant une bonne analyse des informations historiques sur le personnel et la solde, ce qui rend difficiles les études rétrospectives permettant de mieux formuler les politiques salariales »

La conception du Sigipes II ,nouvelle génération a donc été confiée au Tunisien Simac pour 4,2 milliards de Fcfa, après une perte de 7,6 milliards, avec la prudence de ne plus seulement lire dans les dossiers qui sont présentés , mais aussi et surtout , faire désormais les choses avec la rigueur nécessaire . Ceci afin d’éviter de tomber dans les travers ,de la première tentative de mise en place de ce système de gestion intégrée des personnels de l’État et de la solde au Cameroun .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…