Afrique Economie panorama 29 juillet 2020 (0) (339)

Cameroun > Sime: L’évènement aura lieu du 09 au 11 septembre 2020 à Yaoundé.

Partager

Initialement reporté à cause du Covid-19, le Salon International des Métiers et de l’Emploi (Sime) aura finalement lieu selon le commissaire Deborah Zongo Mvaebeme.

Le thème de cette année est : « Relancer les opportunités d’emploi dans un contexte post Covid-19 : les leviers à actionner. » L’objectif principal du Salon International des Métiers et de l’Emploi 2020 est d’identifier les opportunités à saisir pour sauver les emplois au Cameroun. Compte tenu des circonstances actuelles, le Sime 2020 se tiendra en présentiel et en digital.
Le comité d’organisation renouvelle sa gratitude à tous les partenaires impliqués dans la tenue de ce rendez-vous.

Le Salon International des Métiers et de l’Emploi vise globalement la mise en place une plateforme d’échange entre les acteurs du monde de l’emploi que sont les employeurs, les formateurs, les entrepreneurs d’une part, et les jeunes à la recherche d’emploi, de financements et de formation d’autre part.
Celui-ci constitue une opportunité de vendre en 03 jours le savoir-faire auprès des partenaires et sponsors et pour les visiteurs, une occasion de s’informer sur les opportunités d’emploi et de formation dans plusieurs secteurs au Cameroun.

La majorité des actifs occupés exercent leur emploi dans le secteur informel notamment dans l’informel agricole. La part de l’emploi dans le secteur formel reste donc faible. La structure des emplois selon le secteur d’activité présente une prédominance des emplois du secteur primaire en milieu rural et des emplois du secteur tertiaire en milieu urbain. Le chômage reste un phénomène essentiellement urbain, très concentré à Douala et Yaoundé où l’on enregistre en général des taux de chômage à deux chiffres. Il touche principalement les jeunes, surtout âgés de 15-34 ans.

C’est avec un taux de chômage au sens large évalué à 15,5%. Les femmes sont un peu plus concernées que les hommes, et se découragent le plus dans la recherche de l’emploi. Par ailleurs, la possession d’un diplôme ou un niveau d’instruction élevé ne garantit pas toujours l’accès à l’emploi. Plus de la moitié des chômeurs mettent plus d’un an dans la recherche d’un emploi généralement salarié.

Antoine Bivana


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *