Afrique Culture LA UNE panorama 24 octobre 2020 (0) (269)

Cameroun > Sonacam > Camouflet: Djene Djento hué en plein Assemblée générale.

Partager

L’auteur du célèbre titre “Débroussailler” vient d’essuyer une grosse humiliation au Palais des congrès de Yaoundé au moment où se tient L’Assemblée générale de la Société nationale camerounaise de l’art musical.

C’est tout simplement ahurissant ! Incroyable ! Difficilement supportable ! Prendre la parole devant environ 1500 personnes dans la plus grande salle de réunion du Palais des congrès de Yaoundé, et subir une humiliation si spectulaire, c’est le genre de situation dans laquelle beaucoup n’aimeraient pas se retrouver un jour durant leur séjour sur terre. Pour avoir vécu cela, ça fera désormais partie du lot des expériences de l’artiste musicien Djene Djento.

Alors que le musicien, qui était accompagné de quatre de ses collègues parmi lesquels Ama Pierrot, s’est levé de sa place au fond de la partie basse de la salle s’est avancé devant l’estrade où se trouvent les membres du bureau chargé de diriger les travaux, et a pris la parole pour apporter un amendement par rapport aux statuts de la Sonacam, il a été stoppé net.

Djeny Djento après son singlant camouflet à l’Assemblée générale de la Sonacam au palais des congrès de Yaoundé.

À peine il s’est présenté et a dit “tous ces gens sont des voleurs”, les artistes assis dans la salle lui ont rabattu le caquet en le huant. Sa volonté à persister a même poussé certains artistes à lui arracher le micro et à le renvoyer à sa place. Même sa tentative d’aller vers le président de céans, n’a pas produit de fruit. Il a été renvoyé à sa place sous des cris d’humiliation de la majorité de ses collègues.

Tension chaude

Tous ceux qui l’ont humilité, n’avaient qu’une seule source de motivation :

c’est à cause des gens comme lui que les artistes souffrent. Il a mangé tout notre argent”,

clamaient-ils.

Des propos avancés pour exprimer leur courroux en rapport avec sa gestion calamiteuse de Cmc. Jusqu’à présent, les assises qui devaient finir à 15 h sont encore très loin d’avoir livré toutes ses surprises. La tension est chaude chez les artistes. A suivre…

Rostand TCHAMI


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *