Home Société Afrique Cameroun > Sortie de la 38è promotion de l’Emia: Paul Biya abandonne ses officiers au Corona
Afrique - 26 février 2021

Cameroun > Sortie de la 38è promotion de l’Emia: Paul Biya abandonne ses officiers au Corona

Le communiqué de presse du ministre de la Défense rendu public hier à cet effet, fait savoir que le président de la République va se faire représenter par le chef d’état major des armées pour cause de coronavirus ce 26 février 2021.

“Eu égard aux contraintes et restrictions charriées par la prévention de la pandémie de la Corona Virus Desease (Covid-19), le chef de l’Etat, chef des forces armées, a habilité le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense à organiser exceptionnellement, en format militaire réduit, une prise d’armes à l’effet de remettre les épaulettes aux élèves officiers d’active de la 38eme promotion de l’Ecole militaire inter armées (Emia) arrivés en fin de formation sous le nom de baptême “promotion paix et unité”,

peut-on lire dans le communiqué du Mindef.

Il poursuit que “cette cérémonie sera immédiatement suivie de leur déploiement à des emplois correspondants à leur grade. La cérémonie se tiendra le vendredi 26 février 2021 à partir de 11 heures au campus de l’Emia sous la présidence du Général de corps d’armée, chef d’Etat-Major des armées, et dans le rigoureux respect des mesures anti Covid>>. Le Mindef précise par ailleurs que l’absence conjoncturelle du chef de l’Etat et des grands corps constitués à cette cérémonie ne signifie nullement une rupture avec la solennité habituelle des cérémonies de triomphe des élèves officiers d’active arrivés en fin de formation à l’Emia.

Toutefois, le chef de l’Etat, chef des forces armées, honorera à nouveau cette tradition bien établie une fois que les conditions sanitaires du pays le permettront”,

a indiqué le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense tout en signalant que la promotion à l’honneur le vendredi 26 février 2021 est composée d’élèves-officiers issus de six pays notamment le Cameroun, le Congo (Brazzaville), la Côte-d’Ivoire, le Gabon, la Guinée (Conakry) et la République centrafricaine.

Rostand TCHAMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cote d’Ivoire > Cpi: l’affaire Gbagbo, nouveau révélateur des faiblesses du bureau du procureur

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale a confirmé les acquittements prononcés…