LA UNE Opinion Politique panorama 1 avril 2020 (4) (129952)

Cameroun > Succession de Biya à Etoudi: Franck Biya refuse l’offre !

Partager

C’est un secret de polichinelle. Dans plusieurs cercles Bulu et principalement du Dja et Lobo, on est favorable à une succession de Paul Biya par Frank Biya. D’ailleurs après l’accession d’Ali Bongo au pouvoir, des dignitaires Bulu, parmi lesquels Foumane Akame vont demander à Paul Biya de voir dans quelle mesure il va préparer son fils à le succéder comme l’a fait Omar Bongo.

Mais Frank Biya a deux problèmes. Le premier c’est Chantal Biya. Avec la deuxième femme de son père, les relations ont toujours été très tendues. C’est pourquoi il a gardé ses distances avec le Palais pendant longtemps. Chantal Biya elle même se méfie de son beau-fils dont elle n’est pas certaine qu’il pourrait lui garantir les moyens après le départ de son mari.

Mais le deuxième problème de Frank est plus personnel. Il aime les affaires. Ce n’est pas pour rien qu’il a été Pendant longtemps l’ami du milliardaire et homme d’affaires Yves Michel Fotso, qui lui a fait acheter les titres de CAMTEL. Ou encore Alamine Ousmane MEY, l’actuel ministre de l’économie de la planification et du développement, ancien ministre des finances, ancien patron d’Afriland First Bank et considéré comme son protégé. Sans oublier ses connexions dans les milieux des affaires au Gabon ou en Côte d’Ivoire et ses comptes bancaires logés dans les paradis fiscaux.

Cependant, pour Paul Biya ce n’était pas suffisant. Ayant pleinement conscience qu’il perd ses capacités, Paul Biya fait venir son fils Frank Biya et lui propose une entrée dans son gouvernement. Frank s’y oppose. Son père insiste et à son fils de lui dire: je ne peux pas entrer dans ton gouvernement parce que tu es un dictateur et ce ne serait pas bon pour mes affaires. Paul Biya n’en revient pas, mais il écoute et comprend son fils.

Plusieurs semaines vont passer avant qu’il s’en remette à quelqu’un de l’extérieur: un ambassadeur en poste à Yaoundé. Au cours d’une audience informelle, Paul Biya demande au diplomate s’il est un dictateur? Naturellement le diplomate est embarrassé par une telle question venant de son hôte. Il cherche à en savoir plus et lui demande: pourquoi monsieur le “ président “? À Paul Biya de répondre: j’ai proposé à mon fils d’entrer au gouvernement et il a refusé sous prétexte que j’étais un dictateur. À l’ambassadeur de lui répondre qu’il y a des points démocratiques à améliorer dans sa gouvernance.

Frank Biya a t’il changé d’avis entre temps? La réponse est à chercher du côté de Chantal Biya ( A SUIVRE… ).


Partager

4 Comments on “Cameroun > Succession de Biya à Etoudi: Franck Biya refuse l’offre !

  1. L’article en lui même, il est vrai que, quand on lit la titraille il laisse à désirer. Mais quand on se décide également de le parcourir au niveau son contenu, on se laisse apercevoir à vu d’œil que l’informatiin receuillit dans celui-ci n’est pas traitée avec professionnalisme, car on ne saurait parler dans un article sérieux de ” cercle Bulu ” pour désigner l’appareil gouvernant légitime en place. On y voit beaucoup de bases manoeuvres et une tentative corruption mentale !! Ne dites pas ce qui n’est pas, car aucun lecteur ne peut croire à ce qui est développé dans cette article. Et je tiens également à vous rappeler que dans ce cercle que vous qualifiez de bulu, on y retrouve également des ” Bamilékés” les “nordistes” etc…….. alors mes chers frères, soyons objectifs dans nos analyses !

  2. Futur prochain….quel français puisque le futur est déjà le prochain qui est à venir et qui égale le futur…. philosophie..

  3. Article de bas étage. Tu n’es qu’un tribaliste aux visées déstabilisatrices. Renseignez-vous bien avant de produire des inepties. L’association du Dja et Lobo nommée “bi te’e y’a” ça te dit?
    N’importe quoi. Le gouvernement de Biya est constitué uniquement de bulu? Allez apprendre l’histoire du peuplement de votre pays. C’est au programme dans les classes de 3ème et de Tle si ma mémoire est bonne. Vous y apprendrez que tous les peuples du sud et du dja et lobo ne sont pas des bulu. La guerre tribale que vous prophétisez au Cameroun va peut être éclater mais sachez que tout le monde en sortira perdant et certains plus que d’autres.

  4. Au final vous écrivez quoi ? C’est lui ou pas ?
    Il n’a qu’à rompre une fois avec la politique de son père et faire ses preuves.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *