Home Politique Afrique Cameroun > Succession : Les Badjikaistes jouent le jeu de la distraction
Afrique - 29 avril 2021

Cameroun > Succession : Les Badjikaistes jouent le jeu de la distraction

Les Badjikaistes , partisans du fils de Ahmadou Ahidjo préparent un  » grand rassemblement à Yaoundé 

Après les Frankistes , l’actualité s’enrichit d’un nouveau mouvement qui dit soutenir lui par contre la candidature du fils du tout premier président du Cameroun Ahmadou Ahidjo , en 2025  »La bataille des successeurs semble être engagée. »

Quelques semaines après le lancement du Mouvement des Badjikaistes pour le Redressement du Cameroun ( Mbrc), un mouvement qui se donne pour ambition de  » poursuivre la mission du défunt président Ahidjo » autour de son fils Badjika, un rassemblement est annoncé à l’esplanade du stade Ahmadou Ahidjo le 21 juillet 2021. 

Une annonce qui intervient quelques jours après le décès de l’épouse du premier président de la République du Cameroun, Germaine Ahidjo qui a été enterré à Dakar aux côtés de son défunt époux. 

Le rassemblement du 21 juillet 2021 pourrait constituer un premier test de popularité d’Ahmadou Ahidjo dans l’opinion publique .Informe Boris Bertholt   

Qui est Badjika Mohamadou Ahidjo ? 

Mohamadou Badjika  Ahidjo, est le fils du premier président du Cameroun Ahmadou Ahidjo. Il est le président du conseil d’administration de la Société hôtelière du Littoral (Sohli), qui gère notamment l’hôtel Sawa (quatre étoile désormais, après sa rétrogradation par la commission de classement et de reclassement du ministère du Tourisme) dans la capitale économique du Cameroun. Nommé le 9 décembre 2011, par décret présidentiel, au poste d’ambassadeur itinérant à la Présidence de la République.

Il est l’un des piliers de l’opposition dans le grand nord du Cameroun ,notamment avec la formation politique dénommée Union nationale pour la Démocratie et le Progrès dont il fut député.

Lui aussi discret …

Il est quasiment impossible de poser un visage sur ce nom pourtant très connu du Landerneau politique camerounais , il est pourtant le premier fils du président Ahidjo . Sa discrétion lui précédent a chaque fois ,laissant la place a sa dynamique épouse député de la nation à plusieurs mandatures. Ses sorties médiatiques plus rares que jamais , il va prendre la  parole pour s’offusquer de l’escalade du tribalisme  » Mohamadou Badjika  Ahidjo, fils du premier président camerounais Ahmadou Ahidjo, a été installé le 14 janvier dernier à Douala, au poste de président du conseil d’administration de la Société hôtelière du Littoral (Sohli), qui gère notamment l’hôtel Sawa (quatre étoile désormais, après sa rétrogradation par la commission de classement et de reclassement du ministère du Tourisme) dans la capitale économique du Cameroun.

Alors qu’il était député d’un parti de l’opposition à l’Assemblée nationale, le fils du défunt chef d’Etat camerounais dont la dépouille n’a jamais été rapatriée par son successeur Paul Biya, avait été nommé le 9 décembre 2011, par décret présidentiel, au poste d’ambassadeur itinérant à la Présidence de la République.
Elle  est très rare sa parole ,sauf en des circonstances importantes comme cette tribune publiée dans les colonnes de l’œil du Sahel  où il appelait vivement à une décentralisation rapide qui pour lui contribuera fortement à réconcilier les camerounais anglophones avec leur pays .

Son passé…

De sa première épouse Adda Garoua, Ahmadou Ahidjo  a  eu un fils, son fils aîné: Mohamadou Badjika Ahidjo dont le parcours scolaire ,académique et professionnel reste un peu flou .On sait de lui qu’il a été à l’école militaire inter-armees du Cameroun (Emia) , mais n’aura jamais eu une carrière militaire remplie ,anglué dans des histoires de fils à papa , il n’aura jamais réussi à se faire une place dans l’administration camerounaise qu’à travers des nominations parfois fantaisistes de son père.


Mohamadou Badjika  Ahidjo ,  unique garçon du Président Ahidjo,  est de formation vétérinaire , fera un passage une formation militaire à l’Emia, en tant que officier para. commando.  Curieusement , il deviendra Directeur Commercial, puis Directeur Général Adjoint de la Sodecoton basé à Garoua.


 En politique , il a été député pour le compte de l’Undp de la Benoue, et sera désigné par le président de la République Paul Biya comme Ambassadeur Itinérant.

Comme avec les Frankistes ,aucun visage de ce mouvement n’est connu , encore bien plus le concerné lui semble ne pas être concerné par ce qui se fait vraisemblablement sans lui .

Pierre Laverdure Ombang 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Marché des capitaux: Yaoundé a mobilisé 5012,75 milliards FCFA en 10 ans

Par Mon’Esse Le Cameroun a, depuis décembre 2010, mobilisé un montant total 5012,75 millia…