Home Politique Afrique Cameroun > Survie de la France-Afrique: Macron offre 31 milliards aux influenceurs de l’Afrique de l’Ouest
Afrique - Europe - 2 semaines ago

Cameroun > Survie de la France-Afrique: Macron offre 31 milliards aux influenceurs de l’Afrique de l’Ouest

Le président français Emmanuel Macron a déboursé une somme 31 milliards pour faire baisser la fièvre anti français en Afrique de l’Ouest.

Par Jean Pascal EYEBE MPESSE

La rupture  de certains liens diplomatiques des pays africains notamment avec ceux de l’Afrique de l’Ouest d’avec la France  est  justifiée  par des décennies d’une histoire foireuse entre la France et l’Afrique. Une histoire honteuse faite d’exploitation, de brimades et d’assassinats. L’Afrique aujourd’hui et plus que jamais a besoin  d’excuses et de réparations pour les préjudices subies. En attendant,  le Président français a réuni à Abidjan dans le plus grand secret, une bonne fourchette d’activistes, des hommes politiques venus du Burkina, du Sénégal, du Mali, du Niger, du Tchad, de Guinée Conakry etc…

Et pour cause, il conviendrait pour ces affidés d’agir de deux manières.  La première, c’est de combattre le sentiment de plus en plus pro- russe dans l’opinion africaine. Pour y arriver, il faut prêcher l’autonomie africaine, dire aux africains qu’ils n’ont besoin de personne pour développer leur continent. Alors sur un fallacieux sentiment de patriotisme panafricain, la jeunesse africaine rejettera les russes. Sauf que les africains savent qu’à cette époque d’un univers qui est devenu tout un village, ils ont besoin de partenaires multiples et variés.

Le second plan du projet consiste à mettre en place la politique de l’attirance à travers la création d’associations et regroupements indépendants, qui rejettent toute intervention étrangère, sauf que ces associations seront financées par la France.

Comme le sommet de France Afrique de Mont pellier tenu le 08 Octobre 2021, et dont attend encore la mise en œuvre des résolutions qui ont été prise, la rencontre d’Abidjan montre clairement que le Pays Charles de Gaulle est à la croisée des chemins dans sa relation d’avec l’Afrique.

Dans cette situation, la France qui est encore présente dans certaines  régions, quoi qu’elle reste une puissance importante et qui compte, semble totalement dépassée et déphasée. Elle n’arrive plus véritablement à contrôler quoi que ce soit et partant n’a pas plus  les moyens politiques et militaires d’imposer seule  sa volonté ou sa  vision à ces pays. Résultats des courses, par exemple au Mali, l’Ambassadeur de la France a été expulsé et les troupes militaires retirées. Les peuples du Sahel veulent se libérer d’un lien de subordination avec la France. Est-il  monétaire, économique ou militaire  les communistes pensent  que ce sont les trois à la fois. Il faut  rabattre les cartes de la présence de la France au sahel. Les sociétés privées  de sécurité comme Wagner ne sont là que parce que la politique française sahélienne a failli. « Soutenir le désarmement de tous les groupes armés, comme le propose la feuille de route de Lusaka, rendre une deuxième fois l’indépendance à ces états, faire  respecter la démocratie, écouter le peuple et pas seulement les autorités ». L’opinion attend tout cela au Sahel pour que sa stratégie de communication réussisse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…