Home Economie Afrique Cameroun > Tribunal criminel spécial : Ndjiki Mpeck épingle Adèle Mballa Atangana dans un scandale de près de 466 millions de Fcfa.
Afrique - Médias - Une - 12 janvier 2021

Cameroun > Tribunal criminel spécial : Ndjiki Mpeck épingle Adèle Mballa Atangana dans un scandale de près de 466 millions de Fcfa.

Le président de la section Rdpc de Nyong et Kellé présent, ce jour, au Tribunal criminel spécial accuse Mme le Directeur général de Graceland, par ailleurs présentatrice vedette du journal de 20h de la télévision nationale, d’être au cœur d’un scandale de 465 millions 946mil 619 Fcfa pour 103 Km de route. Ces 103 Km de route concernent la réalisation des tronçons routiers Mbalmayo-Akono(22, 61Km), Ngoumou-Otele(10,20Km) et Otele-Eseka(71,500Km). Ces projets, dont les marchés ont été attribués en 2016, devaient être exécutés et livrés en 12 mois depuis 2017.

Le 26 avril 2018, Simon Pierre Ndjiki Mpeck, las d’attendre la réalisation de ce projet de construction d’infrastructures routières, saisit l’administrateur du fonds routier en vue de surseoir à un paiement de 113 millions de Fcfa au profit de Graceland. Cet ultime virement était sensé parachever le financement d’un éléphant blanc en pleine forêt. Le 1er juin 2018, Abba Sadou, ministre délégué à la présidence de la république chargé des Marchés publics(Minmap) va répercuter à son homologue des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi de s’assurer de l’exécution des travaux à travers la mission de contrôle envoyée en mission sur le site du département de Nyong et Kellé du 11 au 15 juin 2018. Quasiment trois ans après, les routes sont inexistantes. Pourtant, les fonds publics ont été virés dans les comptes de l’entreprise Graceland Sarl.

Joint au téléphone, cette fin de matinée (mardi, 12 janvier 2021) avant de se rendre au Tribunal criminel spécial (Tcs), Ndjiki Mpeck affirme que 90% des projets de développement conçus et initiés pour le bonheur des populations du département du Nyong et Belle n’ont jamais été réalisés. Tous les fonds destinés à la réalisation desdites actions de développement ont toujours été détournés par les gestionnaires et entrepreneurs socio-e’économiques. Le président de la section Rdpc de cette aire culturelle affirme avoir été déjà entendu à quatre reprises au sujet du projet de construction des tronçons routiers, mais le contentieux l’opposant à Adèle Mbala Atangana a stagné “à cause, explique-t-il, des réseaux de détournements entretenus au sein du ministère des Travaux publics (Mintp). Ndjiki Mpeck, qui avait déposé une plainte au Tcs en 2018, décrie le blocage de sa plainte depuis lors. Heureusement, sourit-il, que l’affaire a rebondi ce début d’année.

Le plaignant remarque qu’à cause des agissements des dignitaires du gouvernement, presque tous les projets n’ont guère abouti. “Or, contrarie-t-il, notre rôle est de surveiller tous les projets que le gouvernement finance et de dénoncer les dysfonctionnements pour montrer que le Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) ne cautionne pas le désastre économique”. Ndjiki Mpeck est prêt à aller jusqu’au bout de ce contentieux pour en découdre avec la Dg de Graceland. L’auteur se souvient que c’est, entre autres, à cause de ses dénonciations publiques que l’ancien premier ministre, Inoni Ephraim, avait été épinglé antérieurement et écroué à la prison centrale de Yaoundé pour une affaire de détournement de deniers publics.

Toutes nos tentatives pour entrer en contact avec la Dg de Graceland sont restées vaines. Mais selon des sources concordantes, Adèle Mballa Atangana est attendue, ce mardi, 13 janvier 2021, au Tcs pour la première comparution devant le juge pour détournement présumé de 546 millions de Fcfa concernant au Bip(Budget d’investissement public) alloué la construction du tronçon routier Eseka-Makak-Ngoumou. Affaire à suivre !

Serge Aimé Bikoi

Un commentaire

  1. Pendant que les ingénieurs de Génie Civil chôment, les présentatrices de télévision gagnent les marchés routiers, avec la bénédiction de tout le gouvernement. Pourquoi s’étonner que la nation à un problème d’infrastructures routières???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Acharnement judiciaire contre le Mrc: Le Redhac appelle à la libération immédiate et inconditionnelle des prévenus

Tel est l’essentiel d’une sortie publiée le 7 avril 2021 par le Réseau des défenseurs des …