Home Société Afrique Cameroun > Université de Yaoundé 1: Le couple Enyegue promet la mort à Maurice Aurélien Sosso
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Université de Yaoundé 1: Le couple Enyegue promet la mort à Maurice Aurélien Sosso

Dans un communiqué, le Chef du Service de l’Information et de la Communication prescrit le renforcement des mesures de sécurité.

Des vidéos circulent sur la toile depuis ce lundi 22 novembre 2021. Ils mettent en scène Benoît Enyegue (Chef de la Division de la Restauration) et son épouse Damaris Mandob (Chef de la Division des Enseignements et du Personnel Enseignant de l’Université de Yaoundé I. Ces derniers profèrent des invectives et des menaces à l’endroit du Recteur Maurice Aurélien Sosso. Ces images sont accompagnées d’un texte, accusant Sosso d’avoir interdit l’accès sur le campus à une dizaine de responsables. Ceux-ci ont été cités dans une liste créée de toutes pièces par leur imaginaire fertile.

Le Recteur de l’Université de Yaoundé I a effectué une descente inopinée le 11 novembre 2021 à la Direction des Affaires Académiques et de la Coopération, pour s’enquérir de la situation des listes de sélection des étudiants en Master et Doctorat, qui y étaient en souffrance depuis plus de quatre semaines, menaçant la paix sociale au sein du campus. La séance de travail de Maurice Aurélien Sosso a pu identifier les points de blocage et trouver une solution pour leur publication sans délai.

Des responsables dont le laxisme et la désinvolture ont été remarqués au cours de la réunion, se sont résolus à braver l’autorité du recteur en outrepassant ses instructions et commanditant invectives et dénigrements de toutes natures à son encontre dans les réseaux sociaux et dans les médias.

Pour l’instant, le Recteur de l’Université de Yaoundé I n’a signé aucun acte administratif interdisant l’accès au campus à des responsables nommés par Décret présidentiel et, de surcroit, ne saurait le faire sans se référer à la hiérarchie. Le Chef de la Division de la Restauration et son épouse, formulent des menaces d’attenter à la vie d’Aurélien Sosso par personnes interposées depuis la tenue de la réunion.

Cette situation exige que les mesures de sécurité soient renforcées dans l’enceinte universitaire. C’est uniquement dans cet esprit que les concernés ont été interpelés dans la matinée du lundi 22 novembre 2021. La fouille de leur véhicule a révélé la présence d’armes blanches notamment 08 machettes actuellement détenues par le Commissariat de Police du 5e Arrondissement de Yaoundé, qui a ouvert une enquête.

La communauté universitaire dans son ensemble, condamne ces actes de violence et d’incitation à la haine, d’où qu’elle vienne, qui sont contraires à l’éthique et à la déontologie universitaires.

Il convient de signaler que cet incident malheureux, marginal, n’a en rien entamé le calme et la paix qui règnent sur l’étendue de tous les campus de l’Université de Yaoundé I, qui poursuit sereinement ses activités académiques.

L’institution de Maurice Aurélien Sosso est devenue un foyer de tensions. En janvier dernier, une altercation a opposé sa conjointe Pr Patricia Assé à l’une de ses conquêtes en l’occurrence madame Enyegue née Damaris Mandob. Alertée par des proches, l’épouse du patron de l’Université de Yaoundé 1 avait débarqué dans le bureau de son époux Sosso. Elle y avait infligé une correction à sa rivale Pr Damaris Enyegue.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …