Home Politique Afrique Cameroun > Upc: Annulation du récépissé du Congrès convoqué par Baleguel Nkot
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Upc: Annulation du récépissé du Congrès convoqué par Baleguel Nkot

Telle est la communication délivrée par Bapooh Lipot à la presse ce 11 septembre 2021 à Yaoundé.

« Je tiens à porter à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale qu’en date du 10 septembre 2021, nous avons officiellement saisi le Tribunal administratif du Centre, afin de procéder à la l’annulation du récépissé délivré par le sous-préfet de Yaoundé 2, à Baleguel Nkot pour organiser illégalement un congrès au nom de l’Upc, les 11, 12, 13 septembre 2021 à Yaoundé »,

annonce Robert Bapooh Lipot.

Il précise qu’il confirme que le 10 septembre 2021, le tribunal administratif du Centre a délivré un sursis au sous-préfet de Yaoundé 2 et sa hiérarchie le Minat, débouchant à « l’annulation du congrès illégal » convoqué par Baleguel Nkot à Yaoundé.

Le Secrétaire général de l’Upc en poste rassure l’opinion que toutes les décisions afférentes à cette réunion illégale sont nulles. En réalité, en précisant que le Cameroun est un Etat de droit, le digne successeur d’Augustin Frédérique Kodock salue avec son état-major la décision de la justice qui va

« certainement permettre à la vérité de servir la base fondamentale de la reconstruction de l’unité de l’Upc ».

Pour faire valoir ses arguments, Bapooh Lipot a indiqué au juge que Baleguel Nkot a outre passé la décision du Comté Directeur, sa hiérarchie, prise le 4 septembre 2021 par le Comité Directeur du parti, au palais des congrès de Yaoundé sous la présidence de Mme Habiba Issa, présidente dudit Comité, appelant au report du Congrès des 11, 12, 13 septembre 2021 à Yaoundé, afin de renforcer les bases de la dynamique unitaire indispensable partagée par toutes les tendances de l’Upc. Par ailleurs, il indique que le juge a eu une oreille attentive à sa demande parce que non seulement Baleguel Nkot s’est entêté à convoquer en toute illégalité le Congrès mais bien plus il a

« usé de mensonge et de la tricherie pour amener le sous-préfet de Yaoundé 2 à signer un acte, le récépissé, sur la base des fausses allégations pour faire tenir en toute illégalité un congrès au nom de l’Upc. »

«volonté avérée de déstabiliser l’Upc, et de semer la confusion dans les rangs des militants et sympathisants du parti »,

malgré la Déclaration dite de Yaoundé, issue de l’Assemblée générale des Cadres tenue le 3 août 2021 à Yaoundé sous la présidence du Dr. Rev. Njami Nwandi Simon qu’assistait l’ancien ministre Simon Mbilla. Cette fois, à l’allure où les militants et les dirigeants sont déterminés, l’Upc sera unie ou ne le sera jamais.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Canada > Drame à Gatineau: la thèse du double meurtre suivi d’un suicide confirmée

Des membres de l’entourage du père qui a tué ses deux fillettes avant de s’enlever la vie,…