Home Economie Afrique Cameroun > Usine de pied de Lom Pangar, centrales de Memve’ele et de Mekin : livraison définitive en 2021
Afrique - Une - 8 décembre 2020

Cameroun > Usine de pied de Lom Pangar, centrales de Memve’ele et de Mekin : livraison définitive en 2021

Le ministre de l’Eau et de L’Energie (Minee) l’a récemment fait savoir à La commission du Budget et des Finances de L’AssembLée nationale.

Le Minee, Gaston Eloundou Essomba, était la semaine dernière devant les députés pour défendre le budget de son département ministériel pour 2021. Evaluée à environ 228,5 milliards de Fcfa, l’enveloppe budgétaire du Minee est notamment destinée à l’achèvement de plusieurs travaux d’infrastructures dont ceux relatifs aux barrages hydroélectriques.

A cet effet, le Minee a fait le point le point des chantiers en cours, et indiqué la date de mise en service définitive de l’usine de pied de Lom Pangar, de la centrale de Memve’ele et celle de Mekin.

S’agissant de l’usine de pied de Lom Pangar d’une capacité installée de 30 MW ainsi que de la ligne 90 kV d’évacuation d’énergie entre Lom Pangar et Bertoua, l’on note que le taux d’avancement des travaux de construction de l’usine de pied se situe à environ 23%. La fin des travaux de la ligne de transport est projetée pour le mois de juin 2021, tandis que la mise en service du premier groupé de 7,5 MW de ladite usine est prévue pour le mois de décembre 2021.

Il faut dire que les travaux de construction du barrage réservoir de Lom Pangar, d’une capacité de 6 milliards de m3, terminés depuis 2017, permettent déjà de réguler le débit du fleuve Sanaga, augmentant ainsi la production de 120 Mw en période d’étiage, par rapport au niveau de production des centrales d’Edea et Songloulou, avant la mise en service de cet ouvrage.

Concernant l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele, la mise en service définitive de la ligne de transport est prévue pour le mois de mars 2021, tandis que la mise en service commerciale de la centrale est prévue pour le mois de septembre 2021. Les travaux de construction de cette infrastructure d’une capacité de 211 mégawatts sur le fleuve Ntem sont achevés. Pour ce qui est de la ligne de transport associée Nya-bizan-Yaoundé, le taux d’exécution des travaux est de 92% au mois d’octobre 2020.

La mise sous tension de l’ouvrage effectuée depuis le 14 avril 2019 et le raccordement provisoire en juillet 2020 de la ligne 225 kV au poste 90 / 30 kV de Mbalmayo, permettent déjà d’injecter 90 MW par jour dans le Réseau interconnecté Sud. A en croire Gaston Eloundou Essomba,

les recettes générées depuis la mise sous tension d’avril 2019 jusqu’ à septembre 2020 s’élèvent à environ 27 milliards 641 millions de Fcfa. »

Signalons que cette mise en production partielle a permis l’arrêt des centrales thermiques d’Ahala, Oyom Abang, Mbalmayo et Ebolowa.

A propos de la centrale hydroélectrique de Mekin, la mise sous tension de cet ouvrage de 15 MW est effective depuis juin 2019 avec une alimentation des villes de Sangmélima, de Meyomessala ainsi que des localités environnantes.

Malheureusement, une défaillance de la bobine du point neutre est survenue au poste de Ndjom Yekombo, empêchant le fonctionnement optimal de la centrale. La Société Hydromekin a procédé à son remplacement et les essais techniques sont en cours pour une mise en service commerciale prévue en janvier 2021″.

a indiqué le Minee face à la commission du Budget et des Finances de lAssemblée nationale

Le projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal Amont porte sur la construction d’un barrage de 420 MW sur le fleuve Sanaga, associée à une ligne de transport d’électricité double circuit de 225 kilovolts (kV) entre Nachtigal et Yaoundé. Le bouclage financier est effectif depuis le 28 décembre 2018 et les travaux de construction ont effectivement démarré le 1er février 2019. D’après le Minee,

la mise en service de la première turbine est envisagée pour mars 2023 et la mise en service de la septième et dernière est prévue en mars 2024. Rendu au mois d’octobre 2020, le taux d’avancement des travaux se situe à environ 30% ».

Chantiers en préparation

Outre le point sur les projets d’infrastructures de production et de transport d’électricité actuellement en chantier, Gaston Eloundou Essomba s’est également appesanti sur ceux qui sont à divers stades de préparation.

L’aménagement hydroélectrique de Chollet sur la rivière DJA est un projet inter-Etats né de la volonté des présidents Paul BIYA du Cameroun et Dénis Sassou Nguesso du Congo. D’une capacité de 600 MW, cet ouvrage vise à doter les deux pays d’une infrastructure de production et de transport de l’électricité au bénéfice de leurs populations.

Au mois d’octobre 2020, le processus de sélection d’un partenaire en vue de la réalisation des études, la construction et l’exploitation en mode BOT de la centrale hydroélectrique a été bouclé et n’attend plus que la validation des deux Chefs d’Etat ».

précise Gaston Eloundou Essomba

L’aménagement hydroélectrique de Bini à warak concerne la construction d’un barrage de 75 MW à Warak sur le fleuve Bini, associée à une ligne de transport d’électricité haute tension de 225 KV pour évacuer l’énergie produite sur le réseau électrique national.

Les travaux préparatoires d’installation de chantier et d’ouverture des voies d’accès sur le site sont achevés depuis 2018. Les travaux d’excavation de la partie gauche de l’emprise de la digue gauche ont été achevés en 2018. Le contrat des travaux de l’entreprise Sinohydro a été signé le 02 septembre 2019.

La poursuite des travaux est conditionnée par le paiement de l’avance de démarrage de l’entreprise Sinohydro par Industrial and Commercial Bank of China, le partenaire financier.

Des discussions sont en cours entre le ministère de l’Economie de la Planification et de l’Aménage-ment du territoire et Industrial and Commercial Bank of China pour lever ce blocage ».

soutient le Minee

Pour l’aménagement hydroélectrique de Grand Eweng sur la Sanaga, l’ouvrage projeté consiste en la construction d’un barrage de 1800 MW associé à une ligne de transport d’électricité. L’année 2020 a été marquée par la poursuite des études techniques de cet important ouvrage. Par ailleurs, la lettre d’intention en vue de l’achat de l’énergie électrique a été signée avec Eneo.

Conformément à la réglementation en vigueur, les consultations publiques avec les riverains se sont poursuivies durant cette année 2020 dans le cadre des études d’impact Environnemental et Social. Il en est de même pour la structuration technique et financière du projet.

Le projet d’aménagement hydroélectrique de Katsina Ala comprend la construction d’un barrage de 285 MW au site de Kpep sur le fleuve Katsina Ala (département de la Men-chum, Région du Nord-Ouest) et d’une ligne de transport d’électricité.

Rendu au mois d’octobre 2020, les « Term sheet » du contrat d’achat de l’énergie électrique sont en cours de négociation avec Eneo. Les problèmes sécuritaires dans cette région impactent négativement l’avancement dudit projet ».

déplore Gaston Eloundou Essomba

Arlette Akoumou Nga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Usa > Tribute to Colin powell: It was true, of course, but he was far more than that

Years ago, when he was asked to reflect on his own life, General Colin Powell described hi…