Accueil EnquêtesAfrique Cameroun > Vie des clubs: La guerre des clans dans la Dynamo club (Enquête exclusive panorama papers).

Cameroun > Vie des clubs: La guerre des clans dans la Dynamo club (Enquête exclusive panorama papers).

Batailles rangées entre élites et chefs traditionnels Bassa-Mpô, accusations de détournements des fonds, suspension de participation à la Coupe du Cameroun et menace d’exclusion du championnat élite two minent la survie de la Dynamo club de Douala. Au cœur de la polémique des anciens internationaux du football camerounais ainsi que des anciens dirigeants du club mythique de Douala.

Par panorama
0 commentaire 611 vues

Enquête de Joseph OLINGA N.

Lorsqu’on lui demande sa version des faits sur les accusations de détournement des fonds de la Dynamo club de Douala dont il est affublé depuis quelques temps, l’ancien président et manager général de l’équipe de football de cœur du peuple Bassa-Mpô, Isaac Sinkot conclut à une cabale contre sa personne.

L’ancien sociétaire de la Dynamo de Douala et des Lions indomptables du Cameroun martèle

“Il y des gens qui cherchent à me salir. Je suis le plus ancien, au poste le plus élevé dans la Dynamo de Douala. J’ai des qualités techniques et managériales que beaucoup n’ont pas.”

L’ancien latéral gauche «Djasso» (surnom qui lui a été attribué sur les terrains et stades de football pour son jeu musclé) a en effet été joueur, entraineur, directeur technique, président et maintenant manager général de la Dynamo de Douala.

L’homme qui affirme son soutien «indéfectible» pour l’accession du club mythique de Douala, autant qu’il a œuvré pour l’érection de cette association sportive en Société anonyme à objet sportif (Saos) est pourtant au centre d’une polémique qui gangrène la Dynamo club de Douala.

Millions à polémiques

Les accusations sont portées par la présidente générale de la dynamo club de Douala, Audrey Ngo Yetna Epse Chicot et le président par intérim du club, Eddie David Ma’ah. En l’absence de la présidente générale (en voyage sanitaire), le président par intérim explique que

“Il y a trois personnes qui perturbent le fonctionnement de la Dynamo de Douala. Ces personnes sont allées à la banque sortir 7 millions du compte du club.”

La même source explique que la somme décaissée n’a pas été mise à la disposition du bureau exécutif de la Dynamo club de Douala. En sus, quatre mois après l’assemblée générale que la Dynamo club de Douala a tenu le 7 mai 2022, la présidente générale du club soutient ne pas avoir les coudées franches pour implémenter son plan d’action.

Mandataire de la présidente générale, le président intérimaire fait face à l’opposition d’une partie du bureau exécutif et du conseil des sages qui lui réfute cette qualité.

“J’essuie l’opposition de Bateki et Essola qui se prévalent président délégué, sans portefeuille. Selon les résolutions de l’assemblée générale, c’est des nouveaux postes qui devaient figurer dans les nouveaux statuts.”

Le président intérimaire de la Dynamo club de Douala, Eddie David Ma’ah soutient que cette opposition est basée sur des «faux statuts» déposée à la Fédération camerounaise de football par leurs adversaires.

Procédures bancaires

Indexé, à l’instar de l’ancien international camerounais Joseph Antoine Bell, l’ancien président de la Dynamo club de Douala, Hervé Emmanuel Nkom et le conseil des sages, le manager général du club des rouge et noir explique au sujet de l’accusation de distraction des sept millions à polémique que «cette somme a été reversé à la trésorière de la Dynamo club de Douala pour permettre au club de procéder aux recrutements dans la perspective de la saison qui débute le 3 octobre 2022.» Isaac Sinkot explique par ailleurs que les sept millions de Francs Cfa à polémique «sont issus des arriérés qui ont été reversés par la Fécafoot, bien avant l’arrivée de la nouvelle présidente.

Eux-mêmes ne savaient pas que cet argent existe.» Principal signataire de ce compte, le manager général de la Dynamo club de Douala, indique qu’il s’agit de sécuriser les fonds du Club. La même source précise par ailleurs que près de quatre millions de Francs Cfa sont encore disponibles dans le même compte.
Président de l’assemblée générale de la Dynamo club de Douala du 7 mai 2022 et membre du conseil des sages, Joseph Antoine Bell se refuse à tous commentaires sur la gestion des fonds du club. «Il faut interroger celui qui s’occupe directement de l’argent de la Dynamo, il s’appelle Isaac Sinkot.

C’est lui qui a dit à une réunion où nous étions tous qu’il y avait 11 millions dans le compte de Dynamo. Si les gens de Dynamo ont pris 7 millions, ce n’est pas ma responsabilité. Je ne suis pas dans l’exécutif de Dynamo. Ce n’est pas mon rôle de gérer ce club au quotidien.»

Problèmes de gestion

Présenté par l’exécutif de la Dynamo club de Douala comme l’un des principaux instigateurs de la crise que vit le club né en 1948, Hervé Emmanuel Nkom relativise. Pour l’ancien président de la Dynamo club de Douala, par ailleurs membre du comité des sages

“L’affaire des sept millions est un faux problème. Cet argent est issu d’un compte que Sinkot a ouvert quand il était président.”

La même source précise que

“Ayant constaté que la gestion était mauvaise, il a pris 7 millions qu’il a remis à la nouvelle trésorière. La vérité est que cette trésorière n’est pas du même camp que la présidente. Ils disent même que j’ai influencé la banque pour que le décaissement soit effectif. Donc, Sinkot n’a rien fait de spécial.”

De nombreuses questions restent néanmoins ouvertes dans cette affaire qui sort désormais du cadre exclusivement sportif pour saper la cohésion des peuples Bassa-Mpô. Président de l’assemblée générale du 7 mai 2022 et membre du conseil des sages, Joseph Antoine Bell indique ne pas voir d’inconvénient à ce que le bureau exécutif de la Dynamo club de Douala exige la gestion directe du compte.

Toutefois, s’indigne la même source

“après l’Assemblée générale, j’ai recommandé aux membres du nouveau bureau de se rapprocher de l’ancien exécutif pour s’imprégner des situations en détail. Question d’avoir toute la documentation du club. Il faut être un écervelé pour prendre les rênes d’un club sans penser à la documentation financière.”

Une posture relativisée par le président par intérim de la Dynamo club de Douala, Eddie David Ma’ah qui explique que

“Lors de la passation, l’ancien président a remis à la présidente générale tous les documents mais a retenu par devers lui la convention qui lie l’association à la Saos. Cette situation a fait que madame Chicot s’est trouvé dans l’impossibilité de changer les signataires du compte à la banque.”

Statuts et légitimités

Principal indexé dans cette affaire qui divise au sein des membres et sympathisants de la Dynamo Club de Douala, Isaac Sinkot explique que la modification des statuts intervenue lors de l’assemblée générale du 7 mai lui donne les pleins pouvoirs, en qualité de manager général.

“Les gens étaient emportés par mon départ et n’ont pas prêté attention aux modifications qui avaient été faites. Il s’agissait d’une assemblée ordinaire et d’une autre extraordinaire pour modifier les textes.”

La même source poursuit que

“J’ai déposé tous les documents au terme de cette assemblée. Le but de la nouvelle présidente était de m’évincer. Leur problème était de jubiler de mon départ et miroiter l’argent que devait verser la Fecafoot. La nouvelle présidente ne m’a jamais approché pour une passation.”

La polémique au sein de la Dynamo club de Douala est accentuée par les dissensions observées au sein de son bureau exécutif. Dans une correspondance adressée au comité des sages, le 20 juillet 2022, des membres du bureau exécutif de la Dynamo club de Douala dénoncent «une gestion humaine et financière calamiteuse» ainsi que la «dictature» menée par la présidente générale et le cinquième vice-président Eddie David Ma’ah. Correspondance dont le processus engagé par le comité des sages et les chefs traditionnels Bassa et Mpô a conduis à la suspension de la présidente générale Audrey Ngo Yetna Epse Chicot.

C’est dans le même sillage qu’il est reproché à la présidente générale d’avoir conduis la Dynamo club de Douala à une suspension de deux ans prononcée par la Fecafoot, «pour avoir refusé de prendre part à la Coupe du Cameroun.» De même que les accusateurs de la présidente générale lui reprochent de n’avoir déféré à aucune convocation du comité des sages et des chefs Bassa-Mpô. Des accusations relativisées par le président intérimaire qui invoque les exigences de la Fecafoot.

Menaces de sanction

Defait, la Dynamo club de Douala fondée en 1948 et trois fois vainqueur de la Coupe du Cameroun (1971,1981 et 2000) risque gros dans cette crise qui perdure en son sein. Dans la perspective du début du championnat élite Two qui démarre le 3 octobre 2022, la Fédération camerounaise de football somme le club de mettre un terme à la situation conflictuelle qui règne en son sein. Dans une correspondance signée le 20 septembre 2022 par le secrétaire général par intérim de l’instance faîtière du football national, Blaise Djounang il est exigé aux nommés Yetna Audrey Chicot, Nkom Hervé Emmanuel, Balock John, Marthe Mouaha Epse Dikongo, Bateky Jean Louis, Sinkot Isaac et Ma’ah David Eddie d’organiser une assemblée générale à laquelle assistera un représentant de la Fecafoot.

Une assemblée générale dont l’un des principaux points à l’ordre du jour sera «L’élaboration et l’adoption des statuts du club conformément aux statuts et règlements intérieur de la Fecafoot.» Faute de la tenue, dans les délais prescrits, la correspondance souligne que «votre club ne participera pas aux acticvités organisées par la Fecafoot pour la saison 2022-2023.»

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 29 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie