Accueil SociétéAfrique Cameroun > Zones en crise: Front commun pour un retour à la paix

Cameroun > Zones en crise: Front commun pour un retour à la paix

Autorités traditionnelles, religieuses, leaders d'opinion et membre du gouvernement, ont, à l'unisson, lancé un appel à la paix le 21 septembre dernier à Yaoundé.

Par panorama
0 commentaire 220 vues

Par Rostand TCHAMI

La 41e édition de la journée internationale de la paix s’est célébrée le 21 septembre dernier sous le thème << mettre fin au racisme, bâtir la paix >>.

Au Cameroun, la célébration n’est pas passée inaperçue. Une cérémonie organisée par l’Ong Wilpf-Cameroun et à laquelle ont pris part de nombreuses personnalités et des organisations nationales et internationales, a permis de marquer d’une empreinte indélébile, cette journée commémorative. Réunis à l’hôtel de ville de Yaoundé le 21 septembre dernier, autorités traditionnelles et religieuses, les leaders d’opinion, la présidente du Conseil national de la jeunesse du Cameroun (Cnjc) et le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), ont tous lancé un appel au maintien et au retour de la paix.

Ceci dans un contexte où le Cameroun fait face à de nombreux défis sécuritaires dans certaines de ses régions avec d’une part, la crise anglophone dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest et d’autre part, la secte islamiste Boko Haram, dans le septentrion. Mais avant, la League internationale des femmes pour la paix et la liberté, branche du Cameroun, a effectué une descente au lycée bilingue d’Emana le 16 septembre dernier afin de former des élèves à être des ambassadeurs de la paix.

À l’occasion de la cérémonie de lancement officiel de cet appel pour la paix à l’esplanade dudit lycée, la présidente de Wilpf-cameroun a précisé le contexte non sans donner l’objectif de cette initiative.

“Nous sommes au lycée d’Emana parce que les femmes camerounaises représentées par Wilpf-cameroun ont décidé de lancer un appel à la paix qui est porté par les femmes, soutenu par l’agence Onu-femmes, soutenu par le Minjec, le Minproff, le Minsanté et toutes les organes qui ont pour charge, d’éduquer les jeunes”,

a indiqué Viviane Clémence Nguimeya.

Et d’ajouter

“dans l’éducation des jeunes aujourd’hui, il faut mettre un accent particulier sur les valeurs qui prônent la paix, la tolérance. Parce qu’on s’est rendu compte qu’ils ne savent plus comment résoudre pacifiquement un conflit et par conséquent, la violence prend des proportions inquiétantes dans les établissements scolaires”.

Promotion de la paix

Dans son discours de circonstance, le proviseur du lycée bilingue d’Emana qui compte environ 4000 élèves, répartis en sections anglophone et francophone, a invité les élèves à

“participer activement aux ateliers afin de devenir des ambassadeurs pour la paix”.

Lesquels ateliers qui ont débuté le 16 septembre, se sont achevés le 21 septembre 2022, jour de célébration de la 41e édition de la journée internationale de la paix. Occasion pour les élèves ayant participé aux différents ateliers de recevoir leurs parchemins. En tant qu’ambassadeur de la paix, ils ont à présent, la prestigieuse mission de contribuer au maintien et à la promotion de la paix dans leur entourage.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 06 12 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie