Home Politique Afrique Cameroun > Réseau parlementaire des femmes du Cameroun: Les députés soupirent après la parité à l’hémicycle
Afrique - Politique - 16 mars 2021

Cameroun > Réseau parlementaire des femmes du Cameroun: Les députés soupirent après la parité à l’hémicycle

C’est au cours de la visite de l’exposition sur le leadership féminin au parlement  hier au musée national.

Sous la conduite guidée de Gaston Komba accompagné du directeur du musée national, la doyenne d’âge et les siennes, satisfaites à la fin de la visite ont lancé un soupir de voir le jour de la parité au Cameroun devenir une réalité. « Dans le futur, il n’aura pas de femmes leaders, il y aura juste des leaders », lit-on sur une pancarte qui illustre à suffisance le combat du réseau parlementaire des femmes du Cameroun. Le mois de mars, pour reprendre les termes du secrétaire général de l’Assemblée, est le mois de la femme. C’est de manière décontractée que les deux hommes ont tour à tour présenté à la vingtaine de députés au féminin, les différents tableaux et vernissages qui illustrent le long et sinueux parcours de l’affirmation du leadership de la femme au Cameroun. Elles étaient  sous la conduite de la doyenne d’âge de l’hémicycle, Laurentine Mbede. En presqu’une heure d’horloge, elles ont suivi attentivement les explications des tableaux et des photos qui dépeignent les vicissitudes de l’affirmation de la femme à la Chambre basse où elles étaient sept seulement sur 120  à la première législature. En ce temps de 1973 à 1078, avec une seule femme, Ebanda Isabelle Massoma était  au bureau composé de 14 membres.  Elle étit du reste présente parmi ses paires hier matin au musée.  Si à la 10ème législature ce nombre est monté à 61 députés, il ne faut pas pour autant perdre de vue que de la 4ème législature (1988-1992) à la 6ème législature (1997-2002), le nombre de femme à l’hémicycle est tombé de 27 à 10. Une catastrophe dirait-on. Mais depuis le chiffre est allé croissant jusqu’aujourd’hui, passant d’abord de 10 à 19 (7ème législature), de 19 à 25, de 25 à 46 à la 9èmeet de 46 à 61 à la dixième législature en cours. L’autre point sur lequel le Secrétaire général de l’Assemblée nationale, Gaston Komba aura accentué sa communication, est la mise à la mise en relief de la volonté présidentielle dans cette montée fulgurante du  leadership féminin au parlement. Les paroles de Paul Biya promettant d’accroître significativement le nombre des femmes à l’Assemblée nationale, sont lues avec emphase et nourries d’applaudissements et des cris de joie. La dixième législature est représentée par un arbre qui porte 180 fruits mûrs. Les femmes en ont à leur disposition 61 et en demandent encore pour obtenir les 90 fruits tant rêvés.  Par ailleurs, il faut indiquer que la veille au Palais des députés, les femmes pionnières de la chambre basse ont été honorées. Elles ont donné le témoignage de leur expérience au cours de ce long périple du leadership qui s’affine chaque législature un peu plus.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Yaoundé : Encore Grève du personnel à Lanacome

Pancartes à la main , les  personnel du Laboratoire National de Contrôle de qualité d…