Home Société Afrique Canada > Hommage: In memoriam Wes Madiko!
Afrique - Afrique - 27 juin 2021

Canada > Hommage: In memoriam Wes Madiko!

J’ai eu le bonheur d’assister à son mariage avec une belle sénégalaise dans les jardins d’un hôtel de Dakar en 2000.

J’étais dans la capitale sénégalaise pour participer à un séminaire de formation sur la mise en ligne des journaux. Au campus de l’université Cheikh Anta Diop, j’entends des étudiantes parler du mariage somptueux d’un grand chanteur camerounais. J’en parle alors à feu Tex Kana (Le Messager ) qui prenait aussi part au séminaire organisé par mon ami Gamal Niang . Tex ira enquêter auprès des filles. Elles ne connaissent pas le nom du chanteur mais elĺes lui miment son tube du moment. C’est Alane ! Tex revient vers moi et me dit, tout enthousiaste, « c’est Wes! C’est Wes Madiko ! »

À l’hôtel, Tex me dit, « on ne peut pas rater ce mariage « . Mais, problème : on ne sait rien du lieu du mariage. Il semble que Wes ne veut pas trop de bruit sur cette fête. Tex a une idée : »appelons tous les hôtels de Dakar pour savoir où il est descendu « . Nous prenons le bottin téléphonique de la chambre de Tex et commençons. C’est Tex qui fait le boulot. Au 2e hôtel, le Novotel, Tex m’adresse un large sourire accompagné d’un geste pointant le combiné du téléphone  » il est là !!! On le tient ! « 

Wes ne veut pas de journaliste à sa fête. « Je vous connais, vous les journalistes là, » nous lance-t-il d’un ton gouaillleur. « Je ne sais pas ce que vous irez raconter sur moi dans vos journaux au pays ». Tex le rassure, sur le même ton: « noon mon frère, nous voulons seulement être là pour le tuyau, boire ton vin et ton champagne « .

Cette réplique a le mérite de faire rire bruyamment le chanteur. Nous sommes invités. Il nous file le contact d’un compatriote chargé de nous remettre 2 tickets d’invitation. Contacté, le gars (un certain Eteki que nous ne verrons jamais …J’espère que ce n’est pas le même qui fait l’actualité…) refuse de nous rencontrer.
Nous décidons d’y aller quand-même ! Heureusement, Wes en avait parlé à un de ses proches.

Nous sommes bloqués une première fois, nous faisons un tour…puis nous revenons. Le cousin de Wes est là, il a appris que deux journalistes camerounais sont venus et on les a renvoyés. Il nous attendait, sur instruction de Wes.
La fête à déjà commencé quand nous entrons. Il nous dirige vers Wes qui nous reçoit avec un large rire malgré la solennité de l’événement et le protocole qui l’accompagne.  » Vous êtes trop drôles, le tuyau!!! », nous lance-t-il. Il nous donne l’accolade puis il balance, « bon on va manger et boire mon vin et mon champagne »!
Il est venu à notre table plus tard, avec son épouse, qui fait une observation en souriant: « ces impertinents journalistes ont réussi à venir à ma fête alors que la presse sénégalaise le le peut pas ». Réaction de Wes : « Tu ne connais pas les Camerounais ! ».
Puis il nous dit, « si vous ne me voyez plus c’est que je suis parti. Il y a encore assez de vins et champagne. Mais, les gars, comme convenu, aucune ligne dans vos journaux, svp ».
Tex est décédé à Douala, un ou deux ans après. J’apprends que Wes vient de rejoindre ses ancêtres, lui aussi.
Depuis 2000, c’est la première fois que je rapporte ces événements dans un média.
Repose en paix, Wes !

Venant Mboua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Canada > Barreau de Montréal:  Me. Olivier Chi Nouako radié du Barreau de Montréal.

Par Junior Atogo’togo C’est dans le dossier No 56- 17 – 03101 du 05 février 2021 qu’est co…