Home Société Afrique Côte d’Ivoire > Recyclage : fabrication alvéoles d’œufs à partir des déchets industriels de papier recyclés
Afrique - 29 avril 2021

Côte d’Ivoire > Recyclage : fabrication alvéoles d’œufs à partir des déchets industriels de papier recyclés

Côte d’Ivoire, Jean Claude Djemani a trouvé mieux en recyclant les résidus de papier pour  des alvéoles d’œufs. La production étant assurée par une entreprise étrangère, il espère décrocher un financement pour la ramener au niveau local.

Les déchets industriels en tous genres tels que  les  chutes de papiers des imprimeries, rebuts de papiers de bureaux, et cartons d’emballage hors d’usage, retrouvent une nouvelle vie lors de leur transformation. Ainsi Icooravif est cette entreprise spécialisée dans la collecte des déchets auprès d’industries locales pour ensuite les livrer à des entreprises de recyclage qui les transforment en alvéoles d’œufs aux couleurs personnalisées en fonction de la demande de la clientèle.

Selon une source sure,  Jean Claude Djemani Irie, le fondateur d’Icooravif met ce projet  est né en vue de combler les besoins des grandes fermes avicoles en matière d’emballages, pour le conditionnement de leurs produits à destination du marché local et de l’étranger. En outre, les déchets de papiers sont généralement incinérés à l’air libre, polluant la nature. Icooravif veut agir en faveur de la protection des populations locales contre la pollution.

Toutefois, Icooravif se charge de livrer les matières premières aux industriels chinois, qui à  leur tour transforment en plateaux d’œufs et commercialisent localement aux grandes fermes avicoles. Mais Icooravif a pour objectif de ramener la production et la commercialisation au niveau de l’industrie ivoirienne. Jean Claude Djemani Irie dans le souci de rentabiliser son business, pense nouer des partenariats financiers pour ravir le marché aux entreprises étrangères qui ont le monopole du marché. Ces dernières transforment et vendent cher les alvéoles d’œufs pourtant elles achètent la matière première à  vil prix chez lui.  

 Si l’entreprise qui dispose des matières premières venait à obtenir une machine pour produire elle-même les alvéoles, on serait non seulement le plus gros producteur, mais en plus on pourrait pratiquer des prix très compétitifs pour les clients.

a expliqué Jean Claude Djemani Irie

Il projette ainsi dans un futur proche, de faire de ce projet une affaire locale avec pour objectif être leader sur le marché ivoirien et étendre son marché dans la sous-région Ouest africaine.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …