Accueil PolitiqueAfrique « Covidgate » > Cameroun: Le film de l’audition de Ferdinand Ngoh Ngoh

« Covidgate » > Cameroun: Le film de l’audition de Ferdinand Ngoh Ngoh

Le secrétaire général de la présidence a-t-il réellement été auditionné par le Tribunal criminel spécial, qui enquête sur la gestion des fonds de la lutte anti-Covid ? La polémique oppose soutiens et adversaires politiques de l’une des personnalités les plus puissantes de l’entourage de Paul Biya. JA a mené l’enquête.

Par panorama
0 commentaire 1.2k vues

Par Arlette Akoumou Nga, avec Jeune Afrique

Lancée par un hebdomadaire camerounais, la rumeur d’une audition de Ferdinand Ngoh Ngoh a été reprise fin août par plusieurs médias internationaux, même sans la confirmation officielle du porte-parole du gouvernement. Mais selon les informations de Jeune Afrique, le secrétaire général de la présidence ne s’est jamais rendu au Tribunal criminel spécial (TCS). Une source au palais d’Etoudi assure qu’aucun enquêteur n’a été reçu à la présidence et encore moins au domicile du principal collaborateur de Paul Biya.

Questionnaire

En revanche, Laurent Esso, le ministre d’état, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux aurait obtenu du chef de l’État l’autorisation de faire parvenir un questionnaire à Ferdinand Ngoh Ngoh. Le document a été élaboré par le Parquet, sous le contrôle de la chancellerie, aux fins d’obtenir du Minitre d’état, Ministre secrétaire général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh des informations sur les activités de la task force créée à la présidence, en avril 2021, pour gérer le budget de 180 milliards de F CFA de lutte contre le Covid. Cette équipe, qu’il dirigeait, avait mis sous quasi-tutelle les ministères concernés, à savoir la Santé et la Recherche scientifique.

Sauf que, face aux soupçons de « malversations financières », des enquêtes judiciaires et administratives ont été ouvertes. Parallèlement, un rapport de la Cour des comptes a relevé de nombreuses irrégularités, dont certaines pourraient donner lieu, selon les magistrats, à des poursuites judiciaires. C’est ainsi que plusieurs ministres, comme Malachie Manaouda Ministre de la Santé publique et Madeleine Tchuente Ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation ont été interrogés.

Nos sources au sein du ministère de la Justice sont formelles : l’enquête judiciaire, confiée au TCS, est pratiquement bouclée depuis plusieurs mois. Il ne manquait que l’audition de Ngoh Ngoh, le patron de la task force. Les propos de Jean-Claude Ayem, l’influent conseiller économique de Paul Biya et principal animateur de cette structure, ont déjà été recueillis.

Ce dernier a été auditionné avec les égards réservés aux personnalités en fonction, à l’instar des ministres et autres directeurs généraux entendus dans le cadre du même dossier. En pratique, et dans un souci de discrétion, les enquêteurs sont disposés à se déplacer à la convenance du mis en cause ou du témoin.

L’envoi de ce questionnaire à Ferdinand Ngoh Ngoh n’augure pas forcément une accélération de la procédure, d’autant que les personnes impliquées sont encore en fonction. Mais cela pourrait néanmoins permettre de clore la phase d’instruction du dossier, en attendant un renvoi éventuel devant le juge du siège.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 28 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie