Home Politique Afrique Etats-unis > Thankgiving: Deux ambiances différentes chez Donald Trump et Joe Biden
Afrique - Politique - Une - 26 novembre 2020

Etats-unis > Thankgiving: Deux ambiances différentes chez Donald Trump et Joe Biden

L’un va quitter la Maison-Blanche, l’autre s’y installer. D’ici là, Donald Trump et Joe Biden célèbrent Thanksgiving de façon bien différente.

En pleine année de pandémie, le bouleversement est grand. Les Américains qui célèbrent Thanksgiving ce jeudi en mesurent les conséquences : les autorités sanitaires ont recommandé d’éviter les grands rassemblements de famille et les voyages pour limiter les mouvements de foule et ainsi la propagation du virus qui a fait plus de 260 000 morts dans le pays. Et deux présidents le célébreront différemment : l’actuel, Donald Trump, se trouve à la Maison-Blanche et le prochain, Joe Biden, à Rehoboth Beach, dans le Delaware.

Le premier, qui passe d’habitude Thanksgiving à Mar-a-Lago (Floride), a consacré son premier tweet du jour à accuser son futur successeur de fraude :

Je viens de voir les tableaux de vote. Il n’y a pas moyen que Biden ait eu 80 millions de voix!!! C’était une élection truquée à 100%. »

Il est ensuite parti golfer dans son club Trump de Sterling, en Virginie, comme il l’a fait tous les week-ends depuis l’élection.

La veille, il est intervenu par téléphone devant le Sénat de Pennsylvanie, où ses avocats lui ont laissé la parole pendant une dizaine de minutes au cours desquelles le président américain n’a, malgré ses affirmations, pas fourni de preuves de fraude.

Nous devons renverser l’élection car il n’y a aucun doute que nous avons toutes les preuves, nous avons tous les témoignages, nous avons tout. Tout ce dont nous avons besoin est qu’un juge l’écoute correctement sans opinion politique ou autre problème, car nous avons tout et, d’ailleurs, les preuves affluent au moment où nous parlons. »

Pourtant, sur la trentaine de procès intentés par l’équipe de campagne du président sortant, 36 ont déjà été rejetés ou perdus faute de preuve. Et qu’importe que la General Services Administration (Gsa) ait donné le feu vert à la transition d’une administration Trump à une administration Biden, Donald Trump refuse de concéder sa défaite. Mercredi, signe qu’il sent les dernières semaines de son mandat arriver, il a gracié son ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, poussé à la démission en 2017 pour avoir menti sur ses liens avec l’ambassadeur russe Sergueï Kislyak durant la campagne. Il avait plaidé coupable à deux reprises de mensonges au Fbi et devait bientôt être condamné.

Il a souhaité à ses abonnés un « Joyeux Thanksgiving! », se félicitant de la décision de la Cour suprême d’annuler les restrictions d’affluence lors des services religieux mis en place par le gouverneur de New York Andrew Cuomo. Une victoire à 5 voix contre 4 notamment permise par Amy Coney Barrett, la dernière des trois juges qu’il a nommés au sein de cette instance. Un message qui se veut donc politique, alors qu’en 2013 il souhaitait un

Joyeux Thanksgiving à tous -y compris aux haters et aux perdants! »

Thanksgiving en petit comité pour les Biden

Pendant ce temps, dans le Delaware, Joe Biden passera lui aussi Thanksgiving en famille. Il a raconté dans une courte vidéo que, contrairement à leurs habitudes, lui et son épouse Jill ne réuniront pas la famille au grand complet sur l’île de Nantucket, mais qu’ils dîneront avec leur fille Ashley et son mari Howard Krein. C’est la deuxième fois en 40 ans que les Biden ne célébreront pas pour cette fête à Nantucket, après Thanksgiving en 2015, quelques mois après le décès de leur fils Beau.

Tant de personnes vont célébrer cette année en sachant que quelqu’un qu’ils aiment ne prendra plus place à table. Joe et moi connaissons la douleur de cette chaise vide, y a déclaré Jill Biden. Si vous êtes une de ces familles, sachez que nos pensées vous accompagnent et que vous n’êtes pas seuls »

Mercredi, la future First Lady a distribué des sacs de nourriture à une banque alimentaire de Rehoboth Beach, selon Cnn, pendant que son mari délivrait un discours pré-Thanksgiving. Comme souvent, il a misé sur l’empathie, appelant à l’optimisme et au rassemblement :

Nous devons nous souvenir que nous sommes en guerre contre un virus, pas contre les uns les autres. […] Je n’ai jamais été plus optimiste pour le futur de l’Amérique que maintenant. Je pense que le 21ème siècle sera le siècle américain. Nous allons bâtir une économie qui mènera le monde. Nous allons mener le monde grâce au pouvoir de notre exemple, et pas l’exemple de notre pouvoir. Nous allons mener le monde sur le climat et sauver la planète, »

a-t-il dit, assurant que ce siècle permettra d’

enfin trouver des remèdes aux cancers, à la maladie d’Alzheimer et au diabète éliminer notre racisme systémique de notre pays ».

Kahina Sekkai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Disinformation represents a major threat to democracy and peace worldwide.

Congratulations to Mr. Cédrick Noufele Nfonga, Editor-in-Chief of Equinoxe TV, who recentl…