Home Société Afrique Espagne > Entre faux passports et Cybercriminalité: L’ambassade du Cameroun traduite en justice
Afrique - 2 semaines ago

Espagne > Entre faux passports et Cybercriminalité: L’ambassade du Cameroun traduite en justice

Une cabale cybernétique orchestrée depuis les locaux de la representation diplomatique camerounaise découverte grâce à la saisie par les services de la Délégation Générale à la Sureté Nationale à Yaoundé, d’un lot d’une dizaine faux passeports dont les titulaires ne résident même pas en Espagne.

Par Jean Pascal EYEBE MPESSE

En effet, l’adresse IP correspondant à un poste d’ordinateur au sein de l’ambassade du Cameroun en Espagne  a été utilisée pour vilipender  et jeter l’opprobre sur une camerounaise au nom de Aline Bengono. Dans la campagne de sabotage, elle taxée de prostituée, vendeuse de drogue, et reprise de justice, diffamations publiées dans les médias sociaux et des sites internet en y ajoutant son image. Toute cette cabale cybernétique orchestrée contre cette camerounaise a été découverte grâce à la saisie par les services de la Délégation Générale à la Sureté Nationale à Yaoundé, d’un lot d’une dizaine de vrais faux passeports dont les titulaires ne résident même pas en Espagne, mais plutôt en Grèce, y compris des citoyens Nigérians, Ghanéens, Maliens et Soudanais. Ceci est la conséquence de la découverte d’un vaste réseau au sein de l’Ambassade du Cameroun en Espagne, qui contre les billets d’euro ont bradé la nationalité camerounaise. Malheureusement, pour la sauvegarde de notre nationalité, les responsables de ce réseau selon les informations dignes de foi, sont toujours en poste à l’Ambassade du Cameroun en Espagne.

Le 21 Février 2022, dame Aline Bengono a porté plainte contre l’Ambassade du Cameroun en Espagne pour « les motifs  de calomnie, dealer, prostituée, vendeuse de drogue ». Juste après, le juge a saisi le Chef de mission diplomatique SE Yanga Paulin Godfried, lui demandant de mettre à sa disposition le personnel utilisateur de ce poste d’ordinateur. Jusqu’au 26 Avril dernier, l’ambassadeur n’avait pas encore réagi. C’est alors que le  20 Avril dernier, dame Bengono  a à son tour saisie le maitre de céans sans succès. « J’avais personnellement saisi monsieur l’ambassadeur, je n’ai non plus eu de retour », a-t-elle laissé entendre. « Je voudrais comprendre le silence de l’autorité censée me protéger ? Pourquoi ce refus de collaborer avec la justice ? », Poursuit-elle.

Après avoir clamé son innocence en brandissant même parfois son Bulletin N° 3, l’affaire reste sans suite et semble être close au regard du mutisme assourdissant qu’on observe du côté de l’ambassade du Cameroun. Le Cameroun figure pourtant parmi les pays qui luttent contre la cybercriminalité. Mais c’est surprenant qu’une telle activité soit impunément menée dans l’une de ses institutions à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Etats-unis > Préservation de l’ordre mondial: La Chine en colère contre Anthony Blinken

Par Rostand Tchami Pour cause, le secrétaire d’Etat de Joe Biden Antony Blinken a estimé j…