Accueil PolitiqueAmérique États-Unis > Élections de mi-mandat: En Pennsylvanie, les démocrates mobilisés pour le droit à l’avortement

États-Unis > Élections de mi-mandat: En Pennsylvanie, les démocrates mobilisés pour le droit à l’avortement

En Pennsylvanie, les démocrates espèrent que la défense du droit à l'avortement mobilisera leur électorat, notamment féminin, et leur permettra d'engranger des victoires dans plusieurs scrutins lors des élections de mi-mandat du 8 novembre.

Par panorama papers
0 commentaire 185 vues

Par Sandra Embollo

Même si elle s’y attendait, Ellen Pierson se souvient du choc qu’elle a ressenti lorsque la Cour suprême des États-Unis a annulé la légalisation de l’avortement au niveau fédéral en juin dernier : “Les gens, moi y compris, ne pensaient pas que ce droit pouvait disparaître. Maintenant seulement, ils le réalisent”.

En ce samedi ensoleillé d’octobre, Ellen Pierson porte l’attirail complet de la supportrice démocrate : casquette syndicale sur la tête, sac Biden-Harris à l’épaule et badge “Pro-choix/Pro-Fetterman” sur la poitrine. John Fetterman, c’est le nom du candidat au Sénat qu’elle est venue écouter aujourd’hui à Wallingford, dans le comté de Delaware, en Pennsylvanie.

Ellen Pierson, maman de Mary-Louise, 2 ans, est formelle lorsqu’on lui demande quel est son sujet de préoccupation majeur avant les élection de mi-mandat du 8 novembre : le droit à l’avortement. “N’importe quelle grossesse peut devenir dangereuse. Même si vous n’avez pas prévu d’avorter, les choses peuvent mal tourner. Et quand le gouvernement impose des lois draconiennes et incompatibles avec la survie de la mère, alors c’est le drame.”

Toutes les femmes interrogées dans le public, ce jour-là, donneront la même réponse. Et beaucoup d’hommes pensent pareil, comme le mari d’Ellen Pierson, Henri Duarte : “Des femmes mourront si ce droit leur est enlevé. C’est une simple question de liberté personnelle. Est-ce qu’une personne a le droit de contrôler son propre corps ou non ? Si vous croyez en la liberté, alors vous devez être pro-choix”.

Thème rassembleur

Dans le petit gymnase de l’école où est organisé le meeting, le public de 600 personnes est en feu. À la moindre prononciation des mots “avortement” ou “droits reproductifs”, les décibels s’envolent. Ces derniers jours, John Fetterman, star en puissance du Parti démocrate, ne cesse d’insister sur le fait que son concurrent républicain, Mehmet Oz, surnommé “Dr. Oz”, reste flou lorsqu’on lui demande s’il voterait en faveur d’une interdiction fédérale de l’Ivg. “Il refuse de répondre à la question”, répète sur scène le candidat qui ne quitte jamais son pull à capuche.

“Moi, je me battrai toujours pour le droit à l’avortement. Avorter ne relève ni de ma décision, ni de celle de Dr. Oz mais de celle des femmes et de leur médecin.”

Partout aux États-Unis, le droit à l’avortement, soutenu par une grande majorité d’Américains, est devenu un thème rassembleur de la campagne 2022 pour les démocrates, qui multiplient les publicités ciblées. À tel point qu’à l’image de Mehmet Oz, de nombreux candidats républicains, qui répétaient à l’envi leurs positions “pro-vie”, parfois sans exception en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère, se sont faits plus discrets ces derniers mois sur ce sujet, préférant mettre l’accent sur l’inflation ou les problèmes de sécurité.

Les sondages donnent à John Fetterman un léger avantage sur Mehmet Oz. Il s’agit de l’une des courses sénatoriales les plus suivies de ces Midterms-2022. Si la victoire de Fetterman se confirmait le 8 novembre, alors les démocrates auront, grâce à cet État-clé de Pennsylvanie, une chance de conserver leur majorité à la chambre haute et d’empêcher une interdiction fédérale de l’avortement.

Menace à tous les étages

Seulement, la menace ne s’arrête pas au niveau fédéral. Le renversement de l’arrêt Roe v. Wade par la Cour suprême a permis à chaque État de décider de sa politique en matière d’avortement. En Pennsylvanie, la légalité de cette procédure – jusqu’à 24 semaines de grossesse – ne tient plus qu’à un fil aujourd’hui : le gouverneur, un démocrate, peut opposer son véto au Congrès local, dont les deux chambres sont contrôlées par les républicains.

Au Kansas, un État conservateur, les électeurs ont rejeté lors d’un référendum en août une loi interdisant l’avortement. Une grosse surprise qui a été suivie par des victoires démocrates inattendues dans des circonscriptions conservatrices de New York ou d’Alaska. Les démocrates y voient un signe et veulent croire que l’avortement sera le thème qui les fera gagner. Le président américain Joe Biden a récemment promis de faire inscrire le droit à l’IVG dans la loi fédérale si les démocrates parvenaient à élargir leur majorité le 8 novembre.

Mais si la gauche semble avoir une chance de conserver le Sénat, la bataille pour la Chambre des représentants s’annonce bien plus difficile. D’autres thèmes de campagne, comme l’inflation et la sécurité, reviennent en effet sur le devant de la scène ces derniers jours.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 01 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen