Afrique LA UNE Politique panorama 9 janvier 2020 (0) (2107)

États-unis > Élections transparentes au Cameroun: Tibor Nagy et Maurice Kamto réaffirment leur combat.

Partager

“Rien n’est fini tant que ce n’est pas fini”. Telle est la déclaration faite par le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Maurice Kamto, lors de sa sortie de prison le 5 octobre dernier où il a passé 9 mois d’incarcération avec plusieurs membres et alliés de sa famille politique pour avoir effectué des “marches pacifiques” le 26 janvier 2019 à Douala. Le Pr agrégé en droit public réaffirmait ainsi son engagement et sa détermination à aller jusqu’au bout de ses efforts pour revendiquer sa “victoire volée” lors des élections présidentielles d’octobre 2018. Il affirmait par la même occasion son attachement à son “plan de résistance nationale” lancé pour la défense de la cause sus indiquée tout en rassurant tous ceux qui le soutiennent qu’il ne leur fera jamais un faux jeu. “Je ne vous trahirai jamais”, avait-il déclaré. Depuis ce jour, ses prochaines apparutions en public furent lorsqu’il avait organisé un meeting ” interdit” à l’esplanade du omnisports de Yaoundé et lorsqu’il est allé à Bafoussam pour se prosterner devant les dépouilles des victimes de l’éboulement de terrain à Gouache.

Sorties après lesquelles, il s’est rendu à la Haye pour défendre en tant qu’avocat, la Guinée équatoriale dans l’affaire qui oppose ce pays voisin du Cameroun à la France concernant la violation des locaux diplomatiques. Après avoir remporté la première étape du procès qui consistait à demander aux juges de la Cour internationale de justice (Cij) de se déclarer compétents pour connaitre de l’affaire contrairement à la demande initiée par la partie adverse, le leader du Mrc a décidé d’entamer une tournée occidentale pour une durée de 1 mois.

Maurice Kamto avec Tibor Nagy et quelques fonctionnaires du secrétariat d’État.

C’est dans ce cadre qu’il a rencontré le sous-secrétaire d’État américain en charge des affaires africaines ce 9 janvier 2020. “J’ai rencontré Maurice Kamto aujourd’hui. J’ai réaffirmé l’engagement américain en faveur de la démocratie, des élections pacifiques et le soutien américain à l’initiative suisse #Cameroun”, a posté Tibor Nagy sur son compte Tweeter. Lui qui ne cache pas son attachement à la cause que défend Maurice Kamto, notamment la résolution de la crise sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest qui dure depuis octobre 2016. Une rencontre qui prouve bien que l’avocat international n’est pas prêt à abandonner le combat pour lequel il a décidé son parti et lui, de ne pas prendre part aux élections municipales et législatives du 9 février prochain. Surtout qu’il est attendu à Paris pour un meeting du Mrc le 1er février 2020. Toute chose qui pousse bien à se demander s’il y aura bel et bien cette double élection au Cameroun. Si oui, quel crédit aura-t-elle?


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *