Accueil PolitiqueAmérique États-Unis > Midterms: Elon Musk appelle à voter pour les candidats républicains pour limiter les «pires excès»

États-Unis > Midterms: Elon Musk appelle à voter pour les candidats républicains pour limiter les «pires excès»

Le milliardaire et nouveau patron de Twitter, Elon Musk, a appelé le 7 novembre sur son réseau social à voter pour les candidats républicains aux élections de mi-mandat américaines, par souci d'équilibre politique.

Par panorama
0 commentaire 232 vues

Par Arlette Akoumou Nga

Elon Musk a appelé le 7 novembre les Américains à voter pour le Parti républicain aux élections de mi-mandat le 8 novembre, au nom de l’équilibre entre les pouvoirs exécutif et législatif. «Le partage du pouvoir limite les pires excès, donc je recommande de voter pour un Congrès républicain, étant donné que la présidence est démocrate», a tweeté le nouveau patron de Twitter à ses 114 millions d’abonnés.

Il a précisé dans un autre message qu’il s’adressait aux «électeurs indépendants d’esprit», les seuls à même selon lui de faire basculer les majorités au Congrès car les sympathisants «hardcore» des deux camps ne changeront jamais de candidats. Musk a d’ailleurs tenu à préciser plus tard dans la soirée qu’il était inscrit comme indépendant et n’avait voté que pour les Démocrates «jusqu’à cette année».

Les Américains voteront le 8 novembre pour les élections de mi-mandat, afin de renouveler l’ensemble des sièges de la Chambre des représentants, plus d’un tiers du Sénat et une trentaine de postes de gouverneurs. Les républicains bien partis pour remporter largement la Chambre des représentants selon les sondages Les élus républicains américains, qui selon les sondages ont une bonne chance de l’emporter, ont l’intention de lancer de vastes enquêtes sur le gouvernement de Joe Biden s’ils reprennent le 8 novembre le contrôle de la Chambre des représentants (la chambre basse du Congrès fédéral). C’est en tout cas ce qu’a assuré Kevin McCarthy, leur chef à la chambre basse du Congrès, dans une interview diffusée ce 7 novembre sur Cnn.

Parmi les dossiers que la nouvelle majorité souhaiterait rouvrir, Kevin McCarthy a notamment évoqué la manière chaotique dont les Etats-Unis se sont retirés d’Afghanistan en août 2021, mais aussi les causes de la pandémie de Covid-19. Il n’a pas écarté le lancement éventuel de procédures de destitution, que certains membres de son parti appellent de leurs vœux, sans préciser qui serait visé. Nous n’utiliserons jamais la destitution à des fins politiques «Nous n’utiliserons jamais la destitution à des fins politiques.» […] «Cela ne signifie pas pour autant que si quelque chose se présente, elle ne sera pas utilisée à un autre moment», a déclaré Kevin McCarthy, qui pourrait devenir le 8 novembre «speaker» (président) de la Chambre des représentants, en remplacement de la démocrate Nancy Pelosi. Dans cette interview sur Cnn, l’élu républicain a également rappelé que son parti comptait lutter prioritairement contre l’inflation et l’immigration.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 08 12 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie