LA UNE Opinion Politique panorama 9 novembre 2020 (0) (123)

Etats-Unis > Présidentielle 2020: Vive la solidité des institutions

Partager

Selon des médias américains, l’ancien Vice-Président des Etats-Unis sous Barack Obama (2009-2017), Joe Biden remporte le scrutin présidentiel du 03 novembre 2020, en dépassant le total de 270 grands électeurs, nombre minimal nécessaire pour se faire élire Président.

Joseph Robinette Biden Junior et sa colistière et future Vice-Présidente, Kamala Harris, ont également obtenus plus de 74 millions de suffrages, un record pour un ticket présidentiel au pays de l’Oncle Sam depuis son indépendance le 04 juillet 1776.
Cependant, le Président Donald Trump qui a obtenu un peu plus de 71 millions de voix, une première pour un Président sortant, ne reconnaît toujours pas sa défaite et a multiplié des recours en justice pour contester le processus électoral dans de nombreux Etats considérés comme clés, où son adversaire est donné gagnant et souvent avec des courtes avances.
Bien avant et même après l’élection, le Président en exercice des Etats-Unis a émis des doutes sur la sincérité des votes par correspondance pourtant légalement prévus et utilisés depuis longtemps dans le pays.

A cause de la pandémie du Covid 19 qui affecte considérablement leur pays , près de 64 millions sur plus de 100 millions d’Américains qui ont voté de façon anticipée à la présidentielle, l’ont fait par courrier. Le corps électoral totalise environ 160 millions d’électeurs.
C’est du fait des résultats serrés que le Président en poste tarde à reconnaître sa défaite qui est certaine selon des observateurs et autres experts qui parient sur l’échec des recours en justice de Donald Trump ; car le justice américaine n’est pas facilement manipulable comme sous d’autres cieux.
Les spécialistes de la politique américaine reposent leur certitude sur la solidité des institutions de ce pays. D’ailleurs, de nombreux dirigeants à travers la planète ont déjà félicité le nouveau Président élu.
On constate que même si le Chef de l’exécutif du pays le plus puissant du monde n’est pas d’accord avec certaines règles du jeu électoral, il n’a quasiment aucune possibilité de les faire modifier à sa guise et dans le sens de ses intérêts pour se pérenniser au pouvoir comme dans certains pays notamment en Afrique.

Alors même que d’un point de vue strictement légal, les grands électeurs n’éliront officiellement Joe Biden que le 14 décembre 2020, Donald Trump n’est pas en possibilité de faire arrêter ou de faire assigner à résidence surveillée son adversaire chez qui il a dénoncé le fait « de se précipiter pour se présenter faussement en vainqueur » de l’élection présidentielle du 03 novembre 2020 ; et ce d’autant plus que le Président sortant avait revendiqué la victoire au soir du scrutin.
Les services de sécurité et de renseignements américains dont les principaux responsables ont été nommés par Trump, continueront à protéger et à fournir à Biden jusqu’à son investiture que le Président en poste ne peut empêcher, sur la base de son nouvel statut et comme de tradition, les mêmes informations classées secrètes qu’ils donnent quotidiennement au Président en fonction.

Éric Boniface Tchouakeu, journaliste. Chef de chaine radio tiemeni Siantou. conseiller editorial et founding father panorama papers.

Et dès sa prise de fonction comme 46ème locataire de la Maison Blanche le 20 janvier 2021, tous les officiels américains n’obéiront plus qu’à Joe Biden.
Dans de nombreux pays du monde, la situation postélectorale actuelle des Etats-Unis aurait probablement débouché sur une grave crise aux conséquences imprévisibles.
Mais là bas, il n’en sera rien parce que les rédacteurs de la constitution du 17 septembre 1787 entrée en vigueur le 04 mars 1789 ont écrit des textes en prévoyant de véritables contre-pouvoirs très efficaces.

C’est notamment pour cette raison que le pays est, et restera une référence démocratique dans le monde aussi longtemps que les officiels américains seront au service de l’Amérique et non des individus.

Éric Boniface Tchouakeu


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *