Accueil PolitiqueAmérique États-Unis > Visite d’Emmanuel Macron: Le président Français déplore les mesures économiques «super agressives» de Biden

États-Unis > Visite d’Emmanuel Macron: Le président Français déplore les mesures économiques «super agressives» de Biden

Il s'est voulu « direct » au premier jour de sa visite d'État : le président français Emmanuel Macron a déploré mercredi 30 novembre à Washington les mesures « super agressives » prises par son homologue américain Joe Biden pour doper l'industrie américaine. Le chef de l'État français a plaidé pour une meilleure coordination économique de part et d'autre de l'Atlantique.

Par panorama papers
0 commentaire 646 vues

Par Arlette Akoumou Nga

Au premier jour d’un voyage officiel devant célébrer l’amitié franco-américaine, le président français n’a pas caché ses préoccupations lors d’un déjeuner avec des parlementaires américains. Les subventions massives décidées par le président américain dans une grande loi économique et sociale appelée « Inflation Reduction Act » (Ira) sont « super agressives pour nos entreprises », a-t-il déploré.

« Je ne veux pas devenir un marché pour les produits américains, parce que j’ai exactement les mêmes produits que vous. J’ai une classe moyenne (qui doit) travailler et des gens qui doivent trouver du boulot. Et la conséquence de l’Ira est que vous allez peut-être régler votre problème, mais vous allez aggraver le mien. Je suis navré d’être aussi direct »

a déclaré Emmanuel Macron.

Le patriotisme économique américain inquiète Macron

« Mettez-vous à ma place », a-t-il dit aux élus lors de cette réunion consacrée au changement climatique, en demandant à être « respecté comme un bon ami ». La France voit avec inquiétude le patriotisme économique décomplexé dont fait preuve le président démocrate américain, qui s’est donné pour mot d’ordre le « Made in Usa ». Joe Biden entend en particulier doper la filière des véhicules électriques, dans une optique à la fois de relance de l’emploi industriel, de transition énergétique et de compétition technologique avec la Chine.

Le président français a indiqué qu’il ne « croyait pas une seconde » à une volte-face américaine, mais a plaidé pour une meilleure synchronisation entre les États-Unis et l’Europe. 

La porte-parole de Joe Biden, Karine Jean-Pierre, a elle répété la position de Washington, à savoir que cet « Inflation Reduction Act » crée « des opportunités significatives pour les entreprises européennes et pour la sécurité énergétique européenne. Ce n’est pas un jeu à somme nulle ». La visite d’État d’Emmanuel Macron, premier dirigeant étranger à qui Joe Biden réserve cet honneur diplomatique, s’est poursuivie sur un ton plus solennel.

Le chef de l’État s’est rendu au cimetière national d’Arlington, où il a déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, mais aussi une rose blanche sur la sépulture de Pierre Charles L’Enfant. Cet architecte français a dessiné les plans de la capitale américaine.

Au Cimetière national d’Arlington, où reposent les anciens combattants américains, dont tant et tant de héros qui sont tombés pour libérer la France. pic.twitter.com/Hl1soPL23E— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) December 1, 2022

Visite à la Nasa

Un peu plus tôt, le président français avait entamé cette visite d’État en rencontrant la vice-présidente Kamala Harris au siège de la Nasa, accompagné de l’astronaute Thomas Pesquet. Emmanuel Macron veut en effet faire de l’espace l’exemple d’une coopération franco-américaine réussie avec à ses côtés son principal ambassadeur. Dès ses premiers mots, Emmanuel Macron a évoqué la participation de Thomas Pesquet à la mission Artemis, lancée par les Américains pour retourner sur la lune, dans un sourire qui ne cache pas une vraie volonté de Paris d’être associé à ce projet.

Kamala Harris a elle aussi joué le jeu en évoquant sa fierté de travailler avec la France, en rappelant que Paris et Washington sont partenaires dans le domaine spatial depuis 60 ans. Une longue coopération donc que les deux pays semblent vouloir renforcer à l’occasion de la visite d’État d’Emmanuel Macron. Dans la délégation française, on insiste d’ailleurs sur l’importance d’une rencontre à ce niveau pour donner une nouvelle impulsion et obtenir des avancées plus rapides dans trois domaines identifiés : l’observation de la Terre, l’exploration spatiale et l’industrie.

Ce mercredi soir, près une réunion sur le nucléaire civil et une rencontre avec la communauté française, Emmanuel et Brigitte Macron rencontreront Joe et Jill Biden pour un dîner se voulant intime, loin du faste protocolaire que la Maison Blanche va déployer jeudi pour le président français : des coups de canon, à une réunion dans le Bureau ovale, en passant par un dîner de gala.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 02 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen