Home Non classé Reprise > Espoir: la croissance mondiale va rebondir grâce aux vaccins
Non classé - 1 décembre 2020

Reprise > Espoir: la croissance mondiale va rebondir grâce aux vaccins

Les vaccins qui seront déployés dans le monde pour prévenir le coronavirus, suscitent beaucoup d’espoir mais pas que dans le domaine de la santé.

Il faut dire que les répercussions de la pandémie ont été nombreuses et aucun domaine n’est laissé au hasard. C’est ainsi que dans le secteur économique, l’on espère que ces vaccins, auront un impact positif sur la croissance mondiale.

C’est en tout cas le constat fait à l’issue d’une déclaration de la cheffe économiste de l’Organisation de coopération et de développement économique (Ocde), Laurence Boone. Elle se dit « contente » de présenter un panorama plus « optimiste » grâce à l’arrivée prochaine, plus rapide que prévu, des vaccins. Pas de quoi crier victoire pour autant compte tenu de la grande incertitude, de la persistance des mesures de restrictions, et des nombreux risques pesant sur l’économie mondiale.

Ainsi, au-delà d’un scénario central, l’Ocde dresse deux trajectoires de croissance de richesse mondiale à horizon 2022, avec un écart de 7 000 milliards de dollars. Selon la rapidité de déploiement du vaccin, le maintien des plans d’aide, le regain de confiance des ménages et des entreprises, leur capacité à consommer et investir.

La Chine, seule économie parmi les grands pays à échapper à la récession

Après une chute de 4,2% cette année, le PIB mondial devrait rebondir de la même ampleur l’an prochain et de 3,7% en 2022. La Chine, premier épicentre de la pandémie début 2020, a réussi à maîtriser le virus plus rapidement. Ainsi, son économie est la seule parmi les grands pays à échapper à la récession (+1,8% prévue cette année).

Dans les économies développées, la Grande-Bretagne et l’Espagne, vont connaître cette année les plus fortes chutes, suivis de la France et l’Italie. L’Allemagne s’en sort mieux, ainsi que le Japon et les États-Unis. Du côté des émergents, l’Inde, le Mexique et l’Afrique du Sud enregistrent les pires performances.

L’Organisation internationale souligne la très forte hétérogénéité des pays, selon l’ampleur de la pandémie, les différentes mesures mises en place pour y face, entre confinement et plans de soutien. Dans les pays émergents et en développement, une part importante des populations qui vit du secteur informel, dans la restauration, le tourisme, les petits commerces, a particulièrement souffert.

Arlette Akoumou Nga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Football: Issa Hayatou prend fonction

Issa Hayatou installé ce jour – à Yaoundé – dans ses fonctions de président d&…