Accueil PeopleEurope France > Droit de l’homme: Michel Atangana accuse la France de l’avoir abandonné contre le Cameroun

France > Droit de l’homme: Michel Atangana accuse la France de l’avoir abandonné contre le Cameroun

Désormais dans la lutte contre la détention arbitraire , Thierry Michel Atangana ne veut pas se résigner. Emprisonné après dix sept années sans motif valable au Cameroun le français exige réparation du Cameroun et un accompagnement véritable de la France dans son combat.

Par panorama
0 commentaire 127 vues

Par Pierre Laverdure OMBANG

Après dix – sept années emprisonné au Cameroun et libéré avec 2000 autres prisonniers après un décret du président de la republique Paul Biya , il milite désormais pour les causes perdues. Il accuse la France de l’avoir abandonné durant dans les geôles de la prison camerounaise et aujourd’hui face à sa justice ”lente”.
”la France doit se racheter d’avoir abandonné” Thierry Michel Atangana” rappelait il y a quelques temps encore dans une chronique dans les pages du quotidien français Le Monde , Laurent Bigot au président français Emmanuel Macron l’impérieuse nécessité d’une négociation avec les autorités camerounaises pour que le Français soit réhabilité.

Le combat qui dure

C’est désormais dans les tribunaux français que Michel Thierry Atangana mène son combat pour le respect des droits de l’homme dans le monde. Après dix sept temps passés en prison au Cameroun , cet expert financier qui aura inspiré un projet de loi en France qui se bat toujours pour obtenir créparation de l’état du Cameroun qu’il accuse de l’avoir ” arbitrairement” séquestré pendant plus d’une quinzaine d’années.

Un combat qu’il mène après son incarcération pendant 17 ans dans les geôles de la prison camerounaise et à travers son association ” ATANGANA” qui milite dans la lutte contre la détention arbitraire à travers le monde désormais. L’ingénieur financier revenu dans son pays de naissance après avoir acquis la nationalité Française après un mariage contracté avec une française, sera arreté pour ”détournement de deniers publics ” et ”trafic d’influence ”autour de la gestion du consortium franco-camerounais charge d’axes routiers un poste auquel il avait été nommé par le président de la République Paul Biya du Cameroun.

Une prison qu’il va vivre dans sa chair pendant 17 ans et aucours de laquelle il va voir sa mère mourir de chagrin. Elle qui lui disait encore que ” on ne lutte pas contre l’état : ” Soit tu coopères ,soit tu vas disparaître”. Le français dans cette affaire va même être abandonné par les diplomates français qui le laissent au secrétariat d’Etat à la défense jusqu’à la nomination en 2009 de l’ambassadeur Bruno Gain par qui arrivera les pressions du président français de l’époque ,François Hollande et celles des Etats-Unis , des Nations unies et Amnesty International.

La situation de Michel Thierry Atangana n’est jusqu’ici jamais arrivée à trouver solution. S’il a été libéré après un décret de remise de peine ,son calvaire ne va pour autant pas s’arrêter là. La justice camerounaise qui n’a pas blanchi les charges qui pèsent contre lui a vu ses fonds bloqués. C’est la galère pour le français d’origine camerounaise dont l’avocate ,Marie -Agnès Nicolas se plaint des lenteurs de l’état camerounais dans les procédures ” comme nous ne sommes pas soutenus par la France , nous nous retrouvons comme des simples civils face à un état dont on connaît la lenteur ” révélait – elle dans les colonnes du quotidien Le Monde.

Le quotidien Le Monde qui par ailleurs révélait déjà dans un article publié en novembre 2014 que Michel Thierry Atangana a ” besoin d’une assistance concrète ” et faisait lire que la situation du français n’est pas beaucoup plus claire , les choses trainent. Une plainte avait déjà été déposée contre X pour détention arbitraire…quand aux autorités elles font la sourde oreille. François Hollande et Laurent Fabius ont bien reçu michel Thierry Atangana depuis sa libération , mais depuis rien n’a bouge,il ne se passe plus rien. Emmanuel Macron n’en pas dit un mot depuis son arrivée à l’Elysée.

Indifférence de la France

De 1997 à 2014 et cinq années après sa libération Thierry Michel Atangana n’est pas au bout de sa souffrance. Il souffre dans son fort intérieur de ce que la presse française a rapidement appelée le ” cancer de l’indifférence ”. Une cause qui avait déjà inspiré les députés français qui avait proposés et fait adopter une meilleure protection aux Français emprisonnés à l’étranger. De protection , Michel Thierry atangana n’en n’a rien reçu de la part de son pays dont il a pourtant acquis la nationalité en 1998 après son mariage avec une française. Le français est un oublié depuis les présidences ,Chirac et Sarkozy et maintenant Emmanuel Macron.

Négligence de la France

Il faut repréciser ici que , ce sont 1200 français sont emprisonnés à l’étranger dont 500 sans cause connue et qui demandent réparation quand ils sont libérés. Un combat engagé devant l’Assemblée nationale par le député français Pierre -Alain Raphan sur les moyens d’offrir une meilleure protection aux Français emprisonnés à l’étranger. La volonté des députés étant de l’inscrire au calendrier de l’assemblée nationale française depuis 2020.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous reprendrons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie