Home Opinion Politique France > Forte mobilisation du Mrc: Leçons du concert engagé de Valsero
Politique - 22 septembre 2021

France > Forte mobilisation du Mrc: Leçons du concert engagé de Valsero

Le show offert par Valsero à plus de sept mil spectateurs le 18 septembre 2021 au Zénith a, avec la présence du couple Kamto et des militants et sympathisants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), pris les allures d’un meeting politique. Ce concert-meeting s’est matérialisé par la prestation des artistes dissidents au régime en place, à l’instar de Richard Bona, dont le discours, ces derniers temps, est marqué du sceau de la virulence. Au sortir de cet événement culturo-politique, le Mrc a démontré, sans conteste, sa capacité de mobilisation dans la diaspora.

Après le meeting de Paris il y a un an, cette formation politique de l’opposition camerounaise s’impose comme la seule alternative au système gouvernant en place. A tort ou à raison, la majorité des compatriotes domiciliés à l’étranger soutient ce parti et ses ramifications. Bien de figures de la scène publique camerounaise doutent, d’ailleurs, qu’une autre formation politique puisse faire une démonstration pareille loin du Cameroun. Toute chose qui suscite une question cruciale ci-après : comment transposer et capitaliser cette dynamique de la diaspora vers la mère patrie ?

Pour y parvenir, il est impératif, pour chaque militant, de s’investir activement. En effet, chacun doit s’estimer responsable de ce qu’il dit ou fait tant il/elle représente son organisation politique. Il est impérieux de peaufiner davantave son image. Histoire de rallier le maximum de catégories sociales et abandonner les luttes et gueguerres oiseuses et inefficaces avec les opposants. La technostructure du parti de Maurice Kamto a la contrainte de convaincre les indécis plus nombreux de manière à optimiser une fédération de forces susceptibles d’œuvrer, de manière collective, pour le changement social. En paraphrasant la métaphore de l’abeille, du nectar et des fleurs, l’acteur politique est comme une abeille qui doit parcourir les fleurs(quartiers, villes et villaves) à la quête du nectar (indécis) nécessaire pour la fabrication du miel. Toute chose qui réfère à la victoire, in extremis, à l’issue d’une échéance électorale.

Au-delà de cet enseignement sociopolitique, il est question de tirer, du concert engagé de Valsero, une leçon culturelle liée à la nécessité de la valorisation des figures culturelles locales. Valsero avait, par le passé, été étiqueté négativement au point où l’un de ses concerts avait été, il y a quelques années, censuré au palais polyvalent des sports de Yaoundé. A cause de sa posture d’artiste engagé et iconoclaste à l’égard du pouvoir de Yaoundé, l’ordre dominant en place l’a brocardé et ridiculisé. Pourtant, Valsero, aujourd’hui, est célébré, valorisé et sublimé ailleurs. Il est donc important, pour les autorités officielles, de cesser de stigmatiser, de manière péjorative, ses fils et filles sous prétexte qu’ils sont hostiles au régime en place et sont affublés d’opposants.

Savoir tirer la graine de l’ivraie, savoir exploiter le nec le plus ultra des figures culturelles locales pour mieux les vendre au double plan national et international constituent un atout majeur dans le processus de la mondialisation des savoirs, des savoirs-faire et des savoir-être. Pr conséquent, le jeu de l’étiquetage social négatif des catégories de la diaspora devrait être mis sous le boisseau au bénéfice de l’exploitation, à bon escient, de ces dernières.

Serge Aimé Bikoi, Journaliste éditorialiste. Sociologue du développement, Rédacteur en Chef panorama papers.

L’enjeu étant que le Cameroun s’en serve politiquement, socialement, culturellement et économiquement. Les critiques acerbes faites, régulièrement, par des Camerounais émigrés en occident ne doivent pas être appréhendées comme des vecteurs de dysfonctionnement social ou de désorganisation sociale,

mais ils doivent être vus sous le prisme de facteurs de la dynamique sociale. Éléments à intégrer dans le paradigme évolutionniste et dynamiste de toute société encline à la transformation sociale. Vivement que ces leçons, au double plan sociopolitique et culturel, soient tirées et capitalisées par tous!

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …