Accueil Infos Continu France > Visite du prince saoudien Mohammed ben Salmane: Des Ong et des députés indignés

France > Visite du prince saoudien Mohammed ben Salmane: Des Ong et des députés indignés

La visite en France du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane provoque l'indignation de plusieurs députés de gauche ainsi que des ONG Amnesty et RSF. Du côté de la majorité présidentielle, Aurore Bergé plaide la «nécessité» du «dialogue».

Par panorama
0 commentaire 353 vues

Par Sandra Embollo

L’ancien candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a critiqué ce 28 juillet la visite à l’Elysée du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, approuvée au contraire par la députée de la majorité présidentielle Aurore Bergé au nom de la «nécessité» du «dialogue». Pour sa première visite en Europe depuis l’assassinat en 2018 du journaliste Jamal Khashoggi dans le consulat saoudien d’Istanbul, Mohammed ben Salmane est en effet reçu par la président français Emmanuel Macron pour un «dîner de travail». «Au menu du dîner entre Emmanuel Macron et MBS le corps démembré du journaliste [Jamal] Khashoggi ? Le chaos climatique ? La paix et les droits humains ? Le jour du dépassement ? Non ! Du pétrole et des armes ! L’exact opposé de ce qu’il faut faire !», a dénoncé sur Twitter l’eurodéputé Eelv.

«Je crois qu’il est important que le président de la République française puisse recevoir un certain nombre de ceux qui sont de facto ses interlocuteurs […] d’autant plus dans le contexte que l’on connaît, lié à la crise ukrainienne et aux enjeux énergétiques majeurs que nous avons», a au contraire plaidé sur France info la chef de file des députés Renaissance (ex-Lrem) Aurore Bergé.

«Discuter avec l’ensemble des pays du Golfe me paraît une nécessité absolue, ça ne veut pas dire que vous oubliez les sujets […] qui sont essentiels en termes de valeurs et de droits de l’Homme, mais vous avez la nécessité d’entretenir évidemment un dialogue», a-t-elle ajouté. «On a besoin aussi de continuer à avoir un dialogue approfondi avec l’ensemble des pays du Golfe, et vous devez le faire, y compris évidemment avec le président saoudien», a-t-elle insisté. Autant d’argument qui ont peu convaincu, aussi bien dans la sphère politique que chez les organisations non-gouvernementales. La députée Nupes Sandrine Rousseau a par exemple accusé l’Elysée de cynisme, en énumérant les différentes exactions attribuées à Mohammed ben Salmane en concluant par «MAIS [il] a du pétrole Donc est reçu à l’Elysée».

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 06 12 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie