Home Santé Afrique Gabon > Débrayage: Le directeur général du Chul obligé de coopérer avec son personnel en grève
Afrique - 23 décembre 2021

Gabon > Débrayage: Le directeur général du Chul obligé de coopérer avec son personnel en grève

Il s’est tenu mercredi, une réunion entre le directeur général du centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul) et les responsables des syndicats des agents du secteur santé pour une cessation de grève.

Depuis quelques semaines, le personnel sanitaire et administratif est en grève au centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul). Il réclame à leur administration les paiements de prime et de salaires. Ce qui perturbe la prise en charge des usagers en quête de suivi médical dans ce lieu. Et cela joue sur la réputation de ce grand centre hospitalier.

Alors le responsable en charge de ce lieu, au nom de Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang a décidé d’initier le dialogue avec les responsables des syndicats représentants des agents du secteur santé pour une tentative de solution dans l’optique d’une reprise du service et du retour au calme. Le personnel réclame deux mois de prime non payés pour certains agents de santé et deux mois de salaires pour certains agents administratifs.

« À défaut d’éteindre définitivement la crise qui couvait depuis plusieurs semaines, on peut tout au moins faire constater que ces échanges directs auront eu le mérite de faire baisser la température. (…) À l’endroit des personnels frondeurs, Dr. Vané a humblement trouvé les mots et arguments pour solliciter patience et compréhension, dans l’espoir d’un approvisionnement conséquent par l’État et dans les meilleurs délais, des subventions et crédits attendus ; ainsi que le reversement ardemment souhaité des ristournes dues au Chul par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) », apprend-on à l’issue de la rencontre.

Au sortir de cette réunion ; les grévistes ont décidé de faire surseoir leur mouvement de grève en attendant le déblocage de fonds par le trésor public. Malgré quelques perturbations (au niveau des consultations externes et aux urgences hospitalières) orchestrées par certains agents de santé en début de journée du 22 décembre 2021. Mais la tension est nettement tombée en cette même mi-journée.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…