Home Economie Afrique Gabon > Denrées alimentaires: Le gouvernement met sur pied une commission de lutte contre l’inflation arbitraire
Afrique - 7 août 2021

Gabon > Denrées alimentaires: Le gouvernement met sur pied une commission de lutte contre l’inflation arbitraire

Le ministère de commerce   soucieux des approvisionnements des commerçants en denrées alimentaires va remettre sur pied l’opération de contrôle et surveillance des marchés sous la houlette de Jean François Yanda, directeur général du Commerce.

Ces opérations seront confiées à la brigade de la direction générale du commerce avec pour principale mission: le sillonnage et le   contrôle des marchés tout en collectant des informations liées aux difficultés d’approvisionnement que  rencontrent les commerçants. 

« Il reviendra au gouvernement de concevoir des stratégies d’optimisation de la performance pour chaque type de canal, d’assurer la cohérence des canaux pour garantir la fluidité des circuits de distribution par un décret portant règlementation du commerce de distribution en République gabonaise. L’objectif visé est d’assurer un meilleur accès des produits alimentaires aux populations au bon endroit, au bon moment, en quantité et au juste prix »,

selon les propos recueillis de Jean François Yanda, directeur général du Commerce.

Il   convient de relever que les opérations de contrôle et surveillance initiées par le ministère de commerce portent exclusivement sur le contrôle du niveau des stocks, la conformité des pièces administratives liées à l’exercice du commerçant, l’absence de titre d’importation, la répression d’activités illicites et entraves au commerce.

Surtout que le marché gabonais est a priori dépendant de l’importation. Il intervient dans le circuit d’approvisionnement d’une chaîne hiérarchisée  de personnes. On a des   grossistes, semi-grossistes, démarcheurs, supérettes et détaillants. Ce qui est le plus souvent une cause de la montée flambante des prix sur le marché  (spéculation).

Cependant, des agents contrôleurs qui seront envoyés sur le terrain auront en   leur possession  un ordre de mission, un badge et une carte d’assermentation délivrés par le ministère du Commerce. En cas d’abus et/ ou de fraude de leur part, les consommateurs, les commerçants et les opérateurs économiques pourront se plaindre auprès des autorités compétentes. Ainsi le ministère de commerce à mis à leur disposition un numéro vert gratuit (1435 ) et un numéro de téléphone répondant au  062.99.75.99 . Même des témoins ont qualité  d’appeler pour des dénonciations.

L’opération vise à traquer ces opérateurs économiques véreux qui  ont tendance à dissimuler des stocks avec pour conséquence la création des pénuries sur le marché. Par ricochet, on va assister à une montée flambante des prix sur le marché du fait de la rareté. 

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cinquantenaire de l’unité nationale en moins de 50 minutes: La nécessité de la réforme du format et du contenu.

Par Éric Boniface Tchouakeu A Yaoundé, la parade civile et militaire présidée par le Chef …