Home Economie Afrique Gabon > Déraillement: Le directeur général de Setrag évoque la thèse du sabotage
Afrique - 3 semaines ago

Gabon > Déraillement: Le directeur général de Setrag évoque la thèse du sabotage

En date du 15 novembre, il s’est tenue une réunion de crise présidée par le ministre des transports, Brice Constant Paillat, en présence de l’autorité des régulations des transports ferroviaires (Artf) et le directeur général (Dg) de la Société d’exploitation du transgabonais (Setrag) sur le déraillement survenu le 12 novembre 2021 du train marchandise au pk 140 + vers Ndjolé. Le Dg de Setrag a qualifié ce déraillement de vandalisme.

A titre de rappel, en 2020 l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (Artf) après une expertise était arrivée à la conclusion selon laquelle l’état défectueux de la ligne ferroviaire Owendo-Franceville (648 km) serait la principale cause de tous ces déraillements. L’artf avait décelé 35 défauts dont 33 présentant des risques de déraillement et 2 des risques de dégradations et il faut 126 milliards de fcfa pour y remédier d’après les estimations faite par la Setrag sur sa voie ferrée vielle de 40 ans.

Lors de la réunion de crise tenue le 15 novembre dernier, le dg de la Setrag n’est pas allé par quatre chemins. Il a qualifié ce déraillement d’acte de sabotage.

« Il n’y a aucune raison que des traverses bois se retrouvent sur la voie ferrée, surtout qu’il y avait trois traverses déposées à l’intervalle de 700 mètres »,

a-t-il avancé.

Il a par ailleurs mentionné le fait qu’il soit à pied d’œuvre pour éviter ce genre de désagréments à l’avenir.

« Du côté de Setrag nous allons engager très rapidement le retrait de ces traverses qui posent problème. Il va falloir trouver, très rapidement et nous y travaillons déjà, des filières de valorisation de ces traverses-là de façon à ne pas les conserver longtemps le long de la voie ferrée »,

a déclaré Christian Magni.

Il laisse entendre qu’une plainte contre inconnu pour sabotage a été déposée et l’enquête suit son cours en attendant de trouver le ou les coupables.

Le ministre quand à lui, invite le dg de la Setrag et tout son équipe à redoubler de vigilance pour ne plus faire face à ce genre de désagrément. Et joint le Dg de la Setrag du fait qu’une plainte contre « x » soit déposée et l’enquête déjà ouverte et

« se poursuit pour faire toute la lumière sur les conditions de survenance de celui-ci. Il devient récurrent de constater que des personnes très mal intentionnées posent sur la vie ferrée des traverses en bois ceci, naturellement, dans l’intention d’occasionner des déraillements, notamment des trains voyageurs »,

s’est indigné le ministre de transport.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …