Accueil SociétéAfrique Gabon > Trésor public: D’ex-agents de la Poste toujours en attente de liquidation de leurs droits

Gabon > Trésor public: D’ex-agents de la Poste toujours en attente de liquidation de leurs droits

Le 12 juillet 2022, les anciens agents de la poste gabonaise ont exprimé leur ral le bol devant le Trésor public de Libreville. Ils revendiquent la liquidation de leurs droits avant de dénoncer une gestion à géométrie variable de leur situation d'anciens agents publics.

Par panorama
0 commentaire 111 vues

Par Gabrielle Mekoui

Ayant servis entre 36 et 40 ans avant privatisation, ces anciens employés de la poste peinent à rentrer dans leurs droits. C’est ainsi qu’ils ont manifesté leur colère mardi dernier à Libreville en envahissant les locaux du Trésor public. « Le comité de privatisation a réglé les questions de liquidation à géométrie variable. Nous qui étions frère siamois hier avec Gabon Télécom, nous nous sommes retrouvés avec des pipis de chats. C’est à dire avec 6, 8, 9 mois. Alors que les autres ont 60 mois, 36 mois. Les moins chanceux ont eu 24 mois au moment de leur départ », a dénoncé Jacques Ikapi, coordinateur du collectif des anciens agents de Gabon Poste

Avant ce mouvement de colère, il avait saisi au préalable la taskforce. Cette  dernière après examination du dossier, leur donnera raison. A bout de patience, ils ont décidé de se rendre auprès des services concernés (la direction générale du service du Trésor et la direction générale du Budget). 

Selon la rédaction des agents en colère, pour rappel,  un dossier qui a été traité par la taskforce (un groupe 

constitué pour mener à bien une mission particulière), ne passe plus par le budget mais passe directement à la direction générale du service du Trésor. « Nous voulons avoir l’information vraie. C’est pour cela que nous avons rencontré les différents responsables qui sont le directeur du Règlement et le directeur de la Dépense », a rajouté Jacques Ikapi. Ces doyens de la poste gabonaise se sentent diminués et comptent sur la loi pour faire respecter leurs droits. 

Depuis lors, ils vivent dans la précarité qui a contribué  au décès  de 60 de leurs collègues ( incapables de survenir à leur état de santé faute de moyens pour la prise en charge des ordonnances et hospitalisations). 

« Aujourd’hui, l’Etat nous a mis dans une situation de précarité que je ne saurai qualifié ici »,

a déploré Jacques Ikapi.

Ils comptent grever devant la direction générale des services du Trésor public à Libreville jusqu’à obtention de gain de cause. 

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous reprendrons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie