Home Société Afrique Gabon > Education: La prison centrale de Libreville fait un sans faute au Bepc
Afrique - 29 juillet 2021

Gabon > Education: La prison centrale de Libreville fait un sans faute au Bepc

L’éducation étant un droit fondamental dans la vie de tout être humain; le détenu n’étant pas en reste, la prison centrale de Libreville (pcl) a présenté 21 candidats au brevet d’études du premier cycle (bepc) session 2021 qui s’est soldé avec taux de réussite impeccable.  

 Le ministère de la justice  (Minjustice) soucieux de la vie du prisonnier après son incarcération; va mettre  sur pied un vaste programme bénéfique aux détenus. Ce programme n’est nul autre qu’une initiative du   gouvernement gabonais. Une action qui participe à leur future insertion sociale et académique une fois qu’ils auront recouvré la liberté.

Car au même titre que les autres élèves, « les détenus jouissent de leur droit à l’éducation ».  C’est ainsi que les détenus en fin de peine ou non vont   bénéficier d’un suivi spécial. Ce suivi qui va passer par la promotion du développement et de la diversification des programmes d’enseignement et aussi de formation à leur profit. En plus de cela, il y a cette  volonté de faire des établissements pénitentiaires des espaces de concurrence, de science et d’éducation.

C’est ainsi qu’on apprend des sources de la direction de la prison centrale de Libreville (pcl), que leur pénitencier a fait un 100%; ayant présenté 21 candidats au brevet d’études du premier cycle (bepc) en cette session de 2021.

Rappelons  que les épreuves du Bepc se sont déroulées du 29 juin au 2 juillet et du 5 au 10 juillet pour l’oral d’anglais. Ce n’est finalement que ce 23 juillet que les délibérations de cet examen ont eu lieu. Et d’autres détenus de l’intérieur du pays avaient également composé. 

Il faut noter que ce taux de réussite de la pcl est à féliciter. Cela prouve au combien tout n’est pas toujours perdu pour un détenu ou un détenu n’est pas forcément une personne en marge de la société. Les efforts consentis par le minjustice et le gouvernement sont à encourager. 

 Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Canada > Drame à Gatineau: la thèse du double meurtre suivi d’un suicide confirmée

Des membres de l’entourage du père qui a tué ses deux fillettes avant de s’enlever la vie,…