Accueil SociétéAfrique Gabon > Infrastructures: Bientôt les populations du Grand Libreville à l’abri du besoin en eau potable 

Gabon > Infrastructures: Bientôt les populations du Grand Libreville à l’abri du besoin en eau potable 

Le 9 septembre dernier, à Libreville, la société Orelo a signé un contrat pour la construction d'une nouvelle station de traitement et d'adduction d'eau potable à Ntoum dans la province de l'Estuaire. La valeur du projet est estimée à 119 milliards de Fcfa.

Par panorama
0 commentaire 270 vues

Par Gabrielle Mekoui 

La future usine de traitement d’eau pourra produire en moyenne pendant la période  régulière 140 000 m3 et 105 000 m3 par jour en période d’étiage. 

Cette infrastructure va alimenter le Grand Libreville qui connaît beaucoup de problèmes en adduction d’eau potable; a indiqué le ministre en charge de l’Énergie, Alain-Claude Bilie-By-Nze. 

Selon les clauses de ce contrat; la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance de l’ouvrage incombe à la société Orelo sur une période de 25 ans. Cette infrastructure reposera sur les installations de 52 km de canalisation d’eau brute, de diamètre de 1 600 millimètres (mm) et 1 400 mm, et 1,5 km de canalisations d’eau traitées, d’un diamètre de 1 200 mm.

Pour Alain-Claude Bilie-By-Nze, le projet va compléter le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (Piaepal) en cours, puisque le Piaepal consiste à renouveler les canalisations. Là, il s’agit d’une convention pour renforcer la production. « Nous allons donc compléter le système pour que l’eau potable à Libreville soit disponible pour les populations dans les prochaines années », a-t-il expliqué.

Pour le directeur général de Gabon Power Company, Marcellin Massila AKendengué, le projet « d’adduction d’eau potable du Grand Libreville »représente une avancée significative pour le Gabon en matière d’accès à l’eau potable. « Pour Gpc, c’est aussi une réalisation symboliquement importante qui démontre notre attachement aux enjeux sociaux et de développement liés à la production d’eau potable au Gabon », a indiqué  Marcellin Massila AKendengué.

Le chantier va générer des emplois (500 emplois directs et 200 indirects pour les localités traversées par le projet). Socialement, environ 700 000  habitants pourront profiter de cet ouvrage dès sa mise en service en 2026.  Ce projet est perçu comme étant un début de solution en adduction d’eau potable pour le Grand Libreville  ( forte demande en eau ).

Pour rappel, ce contrat implique l’État gabonais et le consortium composé du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (Fgis), à travers sa filiale Gabon Power Company (Gpc) et le Groupe industriel panafricain Eranove, représentés par le maître d’ouvrage en charge du projet « Orelo », société anonyme de droit gabonais. Ce projet est une composante du Plan d’accélération de la transformation (Pat), dont l’objectif est de garantir l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 28 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie