Home Société Afrique Gabon > Insalubrité: Le visage de la capitale à la veille des fêtes fin d’année
Afrique - 23 décembre 2021

Gabon > Insalubrité: Le visage de la capitale à la veille des fêtes fin d’année

En cette période de fin d’année où toute ville arbore un air de fête, en brillant de mille feu de par sa propreté, Libreville croule sous les tas d’ordures ménager.

A la place de la belle décoration marquant le temps festive comme il est de coutume en période de fin d’année. Cette Période cumule deux fêtes telles que la fête de la nativité (célébrée chaque 25 décembre) et la fête de nouvel an (1er janvier); la ville a des allures d’un dépotoir géant malodorant.

Aucun quartier n’est épargné, c’est le même constat partout après avoir fait un tour derrière la prison, à Plaine Orety en passant par Nzeng-Ayong Alibanding, Akebé, IAI, Mindoubé et les PK. Tellement les ordures ménagères débordent des bacs qu’elles finissent par se retrouver sur les trottoirs en divisant la chaussée. « La poubelle traine un peu partout avec les odeurs qui vont avec et les risques de maladie. C’est vraiment déplorable.

Cette situation nous embête vraiment. Avec les fêtes qui approchent, c’est urgent que la mairie fasse quelque chose. Pour une capitale ce n’est pas normal », s’insurge riveraine, habitante du quartier Charbonnages dans le 2eme arrondissement de la capitale gabonaise
Pourtant, le ministre de l’intérieur, Lambert-Noël Matha, après son passage dans la ville, au mois d’octobre dernier, avait sommé aux maires de prendre leurs responsabilités dans la gestion des ordures ménagères en organisant la pré-collecte et l’identification des aires de pré-dépotages.

Il avait été également demandé aux édiles de formaliser les horaires rigoureux de sortie des ordures ménagères et d’appliquer des sanctions sous forme d’amendes aux contrevenants à cette mesure. Mais cela semble n’avoir porté aucun fruit si après moins de deux mois de sa descente dans le grand Libreville, la ville présente encore ce visage, une insalubrité criarde. Ce qui est déplorable, pourtant il y a une société (Clean Africa) payée par le gouvernement et chargée du ramassage des ordures dans la ville.

Las de constater que cette société peine à remplir sa part de contrat; le gouvernement a décidé de transférer cette tâche aux mairies d’arrondissement. Il faut noter que pour que ce transfert de compétences soit effectif, il faudrait que le parlement gabonais vote le projet de loi sur cette question qui lui a été soumis.
L’adoption de cette loi sera un début de solution pour ce problème d’insalubrité dans la ville pense le gouvernement.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…