Home Economie Afrique Gabon > Lutte contre la vie chère: 1ere édition de la foire à petit prix de Libreville
Afrique - 24 décembre 2021

Gabon > Lutte contre la vie chère: 1ere édition de la foire à petit prix de Libreville

Sous le haut patronage du ministère de commerce, se déroule actuellement à Libreville, une foire à petit prix débutée le 22 décembre dernier.

Par Gabrielle Mekoui

Le Gouvernement multiplie les initiatives pour contrôler les prix, notamment des biens de première nécessité et protéger le pouvoir d’achat des compatriotes.
Le gouvernement a pensé via cette foire à alléger le coup du panier de la ménagère pendant cette période festive. Cette foire se tiendra du 22 décembre au 2janvier 2022 pour une durée total de 10 jours. Des espaces aménagés ont été prévus à cet effet, où de nombreux gabonais viendront s’approvisionner en produits de grande consommation et aussi de premières nécessités à moindre coût.

« Le lancement de cette foire à la veille des fêtes de fin d’année offre l’opportunité aux ménages surtout les plus fragilisés d’accéder à des produits de grandes consommations à prix réduits. A savoir l’huile, le sucre, le riz, le savon, le lait, les pâtes alimentaires, les conserves etc. », a déclaré Hugues Mbadinga Madiya, ministre du Commerce.

Il faut également savoir que 4 sites ont été aménagés dans Libreville pour abriter ladite foire pendant les 10 jours. Parmi ces sites, figure l’esplanade du Mont de Cristal (Libreville), le rond-point du Pk 12 (Ntoum), le carrefour sni (Owendo) et enfin Angondje (Akanda).
Cette foire n’est pas seulement une opportunité pour les consommateurs mais aussi une aubaine pour les opérateurs économiques. Cela leur servira d’une part, de comptoir d’exposition pour faire connaître leurs produits au grand public et d’autre part, ils pourront écouler une grande quantité de leurs produits.

« On a décidé de participer pour proposer nos produits aux gabonais et montrer nos prix qui sont moins chers », explique Hassan, responsable du stand Uncle Sam.
« Vous avez les cuisses de poulet à 8 000 FCFA le carton, les ailes de poulet, les cotis. En fait, nous avons choisi les produits les plus consommés par la population pour que tout le monde soit satisfait », indique Arnaud, un opérateur économique.

Cette initiative du gouvernement est salutaire surtout quand on sait que le panier de la ménagère est déséquilibré en ce moment. La pandémie de la covid-19 qui n’a fait qu’enfoncer le clou dans les ménages les plus défavorisés. La population peine à joindre les deux bouts avec la flambée des prix des produits de premières nécessités tels que le riz, le sucre, des pattes alimentaires , de l’huile de cuisson, le lait vet bien d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…