Home Economie Afrique Gabon > Lutte contre la vie chère: Projet de construction de route Owendo-Bypass
Afrique - 7 septembre 2021

Gabon > Lutte contre la vie chère: Projet de construction de route Owendo-Bypass

La construction de cette route entre dans la promotion de la lutte contre la vie chère et la limitation des accidents en milieu urbain.

Le projet de construction de la route reliant la Zes (zone économique spéciale) à Owendo; baptisé « Owendo-Bypass » a été signé le 1er septembre dernier entre l’Etat gabonais et le Fonds Gabonais d’investissements stratégiques (Fgis) et sa filiale rise.

Par ailleurs; cette route permettra non seulement une meilleure circulation des voitures mais en plus une réduction du trajet avec des impacts positifs. Par exemple, la consommation du carburant sera revue à la baisse. Ce qui va entraîner une réduction du coût de transport des marchandises sur ce tronçon. « Une analyse sommaire des consommations de carburant fait ressortir que pour relier le port d’Owendo à partir du PK15, le nouveau tracé permettra d’économiser environ entre 2000 à 3000 Fcfa pour les poids lourds, et entre 1000 à 1300 Fcfa pour les poids légers par rapport au trajet actuel beaucoup plus long qui intègre la voie express et l’échangeur du PK5 »,peut-on lire dans le Focus projet Owendo Bypass.

Le projet « Owendo-Bypass » inclut la nationale 1et la zone économique speciale de Nkok jusqu’au port d’Owendo. Ce qui représentera une distance d’environ 18 km repartie en deux tronçons tels que « Un tronçon d’un linéaire d’environ 12,5 km en 2×2 voies, reliera la zone du PK15 à Owendo dans un périmètre situé autour du carrefour Sni, qui sera défini à l’issue des études, et un second tronçon d’un linéaire d’environ 5 km en 2×1 voies, reliant cette nouvelle voie à la Zone économique de Nkok ».
Cependant, l’étude de faisabilité de ce projet a été confiée à la Société d’aménagement du Grand Libreville (Sagl) créée par rise.

En résumé; cette route viendra solutionner de nombreux problèmes engendrés par des poids lourds en circulation dans les villes avec risque d’accident. Ainsi que celui des marchandises quand on sait que le transport des marchandises destinées à l’exportation vers le port d’Owendo se fait par voie ferroviaire et voie routière.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…