Home Economie Afrique Gabon > Transport: Deux actionnaires de plus dans la gestion du Transgabonais
Afrique - 10 septembre 2021

Gabon > Transport: Deux actionnaires de plus dans la gestion du Transgabonais

Depuis ce 8 septembre; la Setrag (Société d’exploitation du transgabonais (Setrag), filiale de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a signé un contrat dans lequel deux actionnaires (Etat et Meridiam) font leur entrée dans son capital.

Le transport ferroviaire connaît d’énormes difficultés (déraillements réguliers, chemin de fer en piteux état .Diagnostic posé par l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (Artf) ) depuis plusieurs années. Ces difficultés sont en grande partie responsables de la baisse d’activités malgré la pandémie covid-19. Ainsi l’entrée de l’Etat et Meridiam dans le capital de la Setrag est un atout majeur pour des jours meilleurs de cette structure.

Meridiam, qui fait son entrée avec 40 % d’actions. Il devient un actionnaire de référence et influent dans la gestion du Transgabonais. Investisseur privé spécialisé dans la gestion à long terme d’infrastructures publiques durables; non seulement il va apporter son expertise ferroviaire sur les infrastructures sur une distance estimée à environ 650 km de chemin de fer reliant Libreville à Franceville. En plus, il vient avec un apport en capitaux de 40 millions d’euros (26,2 milliards de Fcfa)

« L’entrée de Meridiam au capital de Setrag représente une étape importante dans la trajectoire de progrès engagée depuis trois ans. Son expérience en gestion d’infrastructures en Afrique et son expertise ferroviaire dans le monde permettront de renforcer encore nos opérations ferroviaires. Sur le plan financier, cette opération constitue un renforcement significatif du bilan de Setrag qui va lui permettre d’accompagner ses projets de développement futurs et ainsi se hisser aux meilleurs standards du transport ferroviaire »,

a déclaré Kléber Silva, directeur général adjoint d’Eramet, en charge de la division mines et métaux.

Quand à l’Etat gabonais, il fait son entrée avec un pourcentage de 9%. Ce pourcentage représente les parts qui lui ont été cédées pars la Setrag. Ainsi d’après Kléber Silva :

« En prenant une part du capital de la filiale, l’Etat gabonais, partenaire historique d’Eramet, confirme son engagement à faire croître l’activité du transport gabonais pour accompagner la croissance du pays. Sur le plan financier, cette opération constitue un renforcement significatif du bilan de Setrag qui va lui permettre d’accompagner ses projets de développement futurs et ainsi se hisser aux meilleurs standards du transport ferroviaire ».

Et aux autorités gabonaises de relever que ce contrat « témoigne de la volonté de notre pays de financer ses grandes infrastructures à fort rendement économique et social par des moyens innovants, en faisant appel au privé et en limitant son endettement. Le quotidien des Gabonais qui voyagent à l’intérieur s’en trouvera considérablement amélioré. L’impact sur l’économie du pays sera majeur. La capacité de transport de marchandises passera de 12 à 19 millions de tonnes », propos recueillis sur la page Facebook de Jessye Ella Ekogha, le porte-parole de la présidence de la République.

Avec ce nouveau contrat, le transgabonais compte désormais trois actionnaires, Comilog (51%), Meridiam (40%) et l’État (9%) avec pour objectif premier l’amélioration de la performance du chemin de fer à travers des actions de modernisation et de sécurisation.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…