Home Société Afrique Gabon > Une coupure d’électricité de trop à Libreville: La Seeg trouve un nouveau coupable (l’orage)
Afrique - Afrique - 7 décembre 2021

Gabon > Une coupure d’électricité de trop à Libreville: La Seeg trouve un nouveau coupable (l’orage)

Libreville, dans la nuit du 4 décembre 2021 a connu une grosse coupure d’électricité plongeant la ville une fois de plus dans le noir.

La cause de cette panne d’après la société d’énergie et d’eau du Gabon (seeg) serait l’orage.
Le 5 décembre dernier, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (seeg) a publié dans un communiqué la principale cause ayant plongé toute la capitale politique dans le noir dans la nuit du 04 décembre 2021.

« Un violent orage observé hier soir sur le site de Kinguélé-Tchimbélé dans les Monts de Cristal, a eu pour conséquence la perte des lignes de transport électrique 90 kv sur le tronçon Kinguélé-Ntoum à 17h 20mn et 225 kv Tchimbélé-Kinguélé à 18h 08mn, provoquant la coupure générale du Grand Libreville », propos évoqués par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (seeg) dans un communiqué rendu public ce 5 décembre.
Cependant, la direction de la seeg reconnaît que « les défauts liés à cet épisode orageux sur les deux lignes ont rendu difficile la reprise de l’alimentation électrique qui s’est faite à partir des usines d’Owendo, alors que la consigne générale d’exploitation du ric (Réseau interconnecté) de Libreville recommande une reprise de service à partir des usines de Kinguélé-Tchimbélé indisponibles ».

Néanmoins, le retour de l’électricité dans l’ensemble des foyers de la capitale s’est opéré aux alentours de 00h50min.
Par ailleurs, la pilule est amère pour les populations librevilloises qui voient d’un mauvais œil les raisons avancées par la seeg. Pour eux les coupures d’électricité sont de plus en plus fréquentes ; plongeant la ville de Libreville et ses environs dans le noir. Et à chaque fois ces derniers mois, il est toujours question du poste de Kinguélé qui est mis en cause avec des raisons différentes.

Pour rappel, la dernière grande coupure date du 24 octobre 2021 donc la seeg avait évoquée comme raison l’explosion du transformateur de tension au niveau du poste 90 Kv. Puis, la panne du 14 octobre 2021 qui était consécutive à une avarie survenue sur un équipement majeur du même poste 90 Kv, d’après la Seeg.

Pour rassurer la population révoltée, la seeg évoque comme une approche de solution, des travaux qui sont en cours d’exécution dans tout le pays, notamment dans le cadre du plan d’urgence d’investissement d’un montant de 11 milliards Fcfa, lancé en 2020. Elle espère qu’une fois ces travaux achevés, les circuits de distribution d’eau et d’électricité sur toute l’étendue du pays seront satisfaisants.

Pour la population, il serait judicieux d’ouvrir la voie à la concurrence. Elle estime que si un opérateur autre que la seeg venait à s’établir sur le territoire non seulement il y aura amélioration dans ce secteur et en plus cela poussera chaque opérateur à se surpasser dans la satisfaction de la clientèle pour la conserver et attirer de apprécieraient autres clients. Bref, la concurrence pousse au travail.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Fête de la jeunesse: ce sera avec le défilé contrairement aux 2 dernières années.

L’annonce a été faite hier, 27 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse conjointe,…