Home Société Afrique Gabon > Université Omar Bongo: Le doyen de la faculté de droit et des sciences économiques met en arrêt les cours pour défaut de tables bancs
Afrique - 30 juin 2021

Gabon > Université Omar Bongo: Le doyen de la faculté de droit et des sciences économiques met en arrêt les cours pour défaut de tables bancs

Dans une note d’information signée par le Pr Jean Claude James, doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques (Fdse) de l’universitaire Omar Bongo, on apprend qu’il y a suspension de cours  pour défaut de tables bancs.

C’était ce 28 juin, que le doyen de l’illustre université Omar Bongo( Uob) située à  Libreville, capitale gabonaise et de sur quoi la plus grande université du pays ;  portait à l’attention des enseignants et élèves de Faculté de droit et des sciences économiques, dans une note d’information l’arrêt des cours en ces termes

« Il est porté à votre connaissance qu’en raison de l’indisponibilité et de l’absence d’équipement en tables bancs des espaces pédagogiques, les enseignements à la Fdse, au titre de l’année académique 2020-2021, sont suspendus et reportés à une date ultérieure ».

Cela peut paraitre comme une insolite mais c’est une triste réalité que vit cette faculté et université qui penne à s’arrimer à la modernisation et s’ériger au même niveau que les universités de la sous-région voir internationales.

Il faut noter que ce problème date. Il  y a quelques mois, plus précisément au mois de mai de cette année ; la communauté estudiantine lançait un cri d’alarme en s’adressant aux autorités compétentes plus précisément la direction du coordinateur général des affaires présidentielles, Nouredin Bongo Valentin. Leurs soucis  majeurs étant entre autres, la réhabilitation des amphithéâtres, des résidences et de la bibliothèque universitaires, dont les travaux (d’un montant de 5 milliards de fcfa) lancés depuis 2014 piétinent.

« La communauté estudiantine avait perdu espoir de voir un jour l’Université Omar Bongo être réhabilité dans son ensemble. Car il y a eu trop de promesses non tenues, les chantiers abandonnés, les fonds alloués aux différents projets détournés. Le cas de l’auditorium, les voiries, la barrière et la connexion internet par exemple. Nous demandons au coordinateur général des affaires présidentielles d’avoir une attention particulière pour la finition des travaux engagés »,

avait déclaré Ange Gaël Makaya Makaya, président de la mutuelle des étudiants de l’Uob au cours d’une conférence de presse, le 27 mai dernier à Libreville.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…