Home Politique Afrique Gabon > Vaccin anti covid-19: Condition sine qu’anone pour entrer au palais présidentiel
Afrique - 3 semaines ago

Gabon > Vaccin anti covid-19: Condition sine qu’anone pour entrer au palais présidentiel

Une note de service du général de brigade, commandant en chef de la Garde républicaine, Brice Oligui Nguema; fait mention d’une condition assez particulière concernant l’accès à la présidence de la république.

à compter du 1er novembre 2021, l’accès à la présidence de la république se fera sous condition du vaccin contre la covid-19. Pour le général de brigade, la nouvelle mesure ne s’appliquera pas uniquement aux hommes en tenue et personnel proche ou éloignés de la présidence mais également aux personnes en visite en ce lieux. Et il invite par la même occasion ses frères d’armes à la vaccination qui se veut obligatoire et non facultative.

« Par conséquent, tous les gardes républicains non vaccinés sont priés de se présenter à l’infirmerie du corps afin d’entamer leurs protocoles de vaccination. Les commandants d’unités, les directeurs et les chefs de service sont chargés de l’application stricte des présentes instructions auxquelles j’attache du prix »,

mentionne la note de Brice Oligui Nguema.

Cette décision du général de brigade, commandant en chef de la Garde républicaine, Brice Oligui Nguema ; vient juste rejoindre d’autres décisions prises ultérieurement à l’instar du ministère de la Défense qui a imposé le passeport vaccinal aux forces de l’ordre; ainsi qu’au ministère en charge des Forêts pour les missions de travail des agents. Sans oublier le géant pétrolier Total qui l’avait déjà fait pour son personnel et l’accès à ses sites pétroliers malgré le mécontentement soulevé par son personnel.

Il faut noter que cette décision est prise dans la mesure où le pays craint de se retrouver fasse à une situation ingérable avec les cas du nouveau variant (Delta) détecté. Variant dit plus dangereux et contagieux; ainsi depuis la fin du mois d’août , le pays a enregistré un nombre croissant de contamination dû au relâchement observé au sein des populations des mesures barrières malgré le plan vaccinal mis en place qui peine à décoller. « La dangerosité du variant Delta à l’origine des formes graves et de nombreux décès dans le monde, nous oblige à sensibiliser les populations sur l’impérieuse idée de se faire vacciner pour mieux se protéger contre cette pandémie meurtrière », avait indiqué Dr Guy Patrick Obiang Ndong, ministre gabonais de la Santé au cours de sa dernière conférence de presse.

Ainsi, on espère qu’une grande partie de la population gabonaise fera son vaccin contre la covid-19 pour limiter la propagation de la pandémie dans le pays. Le gouvernement espère donc de passer des 7% déjà vaccinés à nos jours à au moins 60 % qui représente son objectif vaccinal.
Par ailleurs, en date du 17 septembre 2021, les chiffres de contamination (1319 cas actifs) et de décès (175) depuis la pandémie inquiète le gouvernement.

En somme, le gouvernement gabonais essaye tant bien que mal à travers de nombreux procédés (imposition de la vaccination à la population, respect des mesures barrières…) pour limiter la propagation de la pandémie covid-19 surtout du nouveau variant (Delta) dans le pays.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Usa > Tribute to Colin powell: It was true, of course, but he was far more than that

Years ago, when he was asked to reflect on his own life, General Colin Powell described hi…