Afrique LA UNE Politique panorama 26 juillet 2020 (0) (189)

Ghana > Covid-19: Le gouvernement annonce la gratuité des factures d’électricité

Partager

Les autorités médicales ghanéennes ont signalé 683 nouvelles contaminations au nouveau  coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, portant le total à 31 681 aujourd’hui.

C’est ce qui ressort des données récentes publiées par Worldometers, la plateforme spécialisée dans le suivi de la propagation du virus à travers le monde.

Depuis l’apparition de la Covid-19, les autorités sanitaires ghanéennes ont effectué 357 220 tests de dépistage pour détecter le virus.Il est à noter que le nombre de personnes décédées après avoir contracté le virus s’est stabilisé à 161 cas, alors que 26 098 personnes sont guéries de la maladie.

Par ailleurs, le gouvernement ghanéen a mis en place des mesures économiques  d’accompagnement pour sortir de la crise sanitaire. En effet, les  consommateurs n’auront plus à régler des factures  d’électricité pour les mois restants de l’année, dans le cadre du programme Cares (Programme d’atténuation du coronavirus et de revitalisation des entreprises). C’est le ministre ghanéen des Finances, Ken Ofori-Atta, qui a fait cette annonce jeudi au Parlement à Accra

Le ministre a déclaré que tous les clients des lignes de vie bénéficieraient de l’électricité gratuite pour le reste de l’année. Ofori-Atta a déclaré aux législateurs que l’eau serait fournie gratuitement au cours des trois prochains mois et que ces programmes relèvent du programme gouvernemental de lutte contre le coronavirus et de revitalisation des entreprises (Cares).

Selon le ministre, le programme Cares entraînera également la réduction de la taxe sur les services de communication (Cst) qui va passer de 9% à 5% pour les six prochains mois.

Le ministre a confié au Parlement que le gouvernement établirait un mécanisme de garantie de deux milliards de cedi (Gh ¢) pour soutenir tous les secteurs d’activité et le maintien de l’emploi. Les mêmes médias ont indiqué que ces programmes Cares annoncés par le ministre faisaient partie de la revue budgétaire à mi-parcours du ministre des Finances aux parlementaires, dans laquelle il expliquait qu’un investissement de 100 milliards de Gh ¢ serait réalisé de 2021 à 2023 et que 70 milliards de Gh ¢ proviendraient du secteur privé. Selon le ministre, ces mesures « permettront non seulement de survivre à cette pandémie, mais aussi de nous rétablir et de prospérer », ajoutant que « le gouvernement est en train de mener des actions de redressement et de revitalisation pour une durée de trois ans et demi ».

Arlette Akoumou Nga, Avec Coup Franc


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *