Accueil PolitiqueAfrique Guinée équatoriale > Présidentielle: L’Ua, la Cplp et le reste des observateurs internationaux soulignent la transparence et le bon déroulement du processus électoral

Guinée équatoriale > Présidentielle: L’Ua, la Cplp et le reste des observateurs internationaux soulignent la transparence et le bon déroulement du processus électoral

Mardi 22 novembre, la Mission d'observation électorale de l'Union africaine (UA) a convoqué une conférence de presse pour présenter sa déclaration préliminaire sur le déroulement du scrutin.

Par panorama
0 commentaire 477 vues

Par Arlette Akoumou Nga

On y décrit la parfaite exactitude et normalité des élections et on salue la maturité politique du peuple équato-guinéen. D’autres institutions qui ont envoyé des observateurs ont fait leurs premiers rapports dans le même sens, rejetant totalement les accusations portées par les partis d’opposition au Pdge, et par certains médias occidentaux.

La déclaration de l’Ua commence par expliquer que la mission d’observation électorale est dirigée pa. M. José Mario Vaz, ancien président de la République de Guinée-Bissau et compte également plus de 50 observateurs de 35 pays différents du continent africain.

Le document explique en détail le contexte juridique des élections et leurs préparatifs, par exemple le recensement électoral « basé sur un dialogue politique républicain entre les parties intéressées au processus électoral qui a conduit à l’élaboration consensuelle du Fichier électoral national, qui était entièrement géré par la Commission mixte pour le recensement des votes, composée à la fois de la majorité et de l’opposition. Le Registre Électoral National comptait : 427 663 inscrits dans 1 486 Centres et Bureaux de Vote ».

De même, le rapport met en exergue la normalité développée dans la campagne électorale, dans un environnement apaisé, même s’il souligne déjà la mobilisation massive autour du Pdge, par rapport aux deux partis également présents : « la Mission a également pu constater que le processus électoral s’est déroulé dans un climat globalement apaisé… Il a également souligné que les protagonistes pouvaient se mobiliser librement, mais avec un déséquilibre en termes de mobilisation politique militante en faveur du camp présidentiel ».

Les observateurs de l’Ua, au cours de ces semaines de permanence dans notre pays, ont rencontré de nombreuses personnes et institutions de toutes sortes, comme le souligne le rapport, parmi eux, le Président sortant de la République, les leaders de l’opposition, les membres du Gouvernement et des organismes de la société civile tels que Agedea, Human Rights, Assonawi, Amudige, Amiflora et la Croix-rouge de Guinée, ainsi que des représentants du corps diplomatique, des Nations Unies et d’autres organisations.

Concernant les observations le jour du scrutin, le rapport indique que la Mission a déployé 18 équipes d’observateurs, couvrant 210 bureaux de vote dont 71% en milieu urbain et 29% en milieu rural ; notamment dans les districts d’Aconibe, Akurenam, Antonio De Palé, Cogo, Ciudad de la Paz, Evinayong, Ebebiyin, Luba, Malabo, Mbini, Mongomo, Mikomeseng, Nsork, Niefang, Nzoc, Nsomo, Riaba et San Bata. Dans tous les points des observations, le bon développement de celles-ci est affecté. Comme l’indique le communiqué, les centres ont ouvert à l’heure, les membres des bureaux de vote portaient des uniformes spécifiques et ont fait preuve d’une bonne maîtrise des procédures. Les tables avaient suffisamment de matériel et les personnes telles que les personnes âgées, les femmes enceintes ou les handicapés pouvaient accéder aux tables sans problème.

D’autres points sont soulignés : « le vote s’est déroulé dans un climat globalement apaisé, conformément aux normes internationales et au cadre juridique national qui a régi les élections. Les électeurs, les candidats et le personnel électoral des bureaux de vote et des organes de gestion des élections ont individuellement et avec compétence joué pleinement leur rôle à cet égard. Dans la plupart des cas, le matériel électoral était suffisant… Le secret du vote a été respecté et les représentants des candidats ont pu mener à bien leur mission sans aucune entrave constatée par la Mission… Les forces de sécurité n’ont exercé aucune pression ou obstruction pour influencer l’accès aux bureaux de vote.

Concernant la transparence du processus, il indique également que les urnes étaient scellées, que personne n’était autorisé à voter sans sa carte d’électeur, qui a été immédiatement invalidée, et que les électeurs étaient marqués à l’encre indélébile : « Le Moeua n’a détecté aucune des irrégularités tangibles tout au long du processus électoral de vote par leurs équipes lors de leurs visites dans les bureaux de vote observés ».

De même, les observateurs affirment que les médias nationaux et internationaux ont couvert les élections, et même rencontré certains d’entre eux.

Absence totale d’irrégularités

Concernant la fermeture et le dépouillement des votes : « Tous les centres de vote pour témoins observés par la Mission ont fermé à 18h00. Par la suite, une disposition appropriée a été prise pour commencer le dépouillement public des votes, qui s’est déroulé sans entrave, ingérence ou interruption. En général, le personnel électoral a fait preuve d’un haut niveau de professionnalisme dans les bureaux de vote visités. Les représentants des candidats présents ont ensuite signé le procès-verbal et en ont reçu une copie. Cependant, les résultats des isoloirs observés n’ont pas été présentés de manière cohérente. Enfin, il y a eu très peu de bulletins blancs et nuls. Cela indique que les électeurs ont développé une grande maturité électorale en raison de leur familiarité avec les élections associées.

Enfin, les conclusions de l’Ua ne peuvent être plus explicites : «Le Moeua salue la maturité politique du peuple équato-guinéen pour l’engagement pacifique dont il a fait preuve tout au long du processus électoral. La Mission exprime sa gratitude au Gouvernement, aux Organismes de gestion des élections (Oce), aux Organisations de la Société Civile (Osc), aux candidats et aux acteurs internes et externes dont la participation positive a permis le succès effectif de son mandat. La Mission a noté que les élections générales étaient conformes aux normes internationales et au cadre juridique national régissant ces élections. La Mission a également pris acte de l’existence d’une majorité stable dans les sphères de décision du pays après la proclamation provisoire des résultats officiels publiés le 21 novembre 2022 par le Ministre de l’Intérieur.

Les autres institutions sont entièrement d’accord avec l’Ua

Les missions de la Communauté des pays de langue portugaise (Cplp) et de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Ceeac) ont rendu des conclusions préliminaires similaires, après avoir tenu des conférences de presse le même jour. La Cplp termine également sa propre déclaration en disant que “le Cplp Moe salue le peuple de Guinée équatoriale pour la manière civique avec laquelle il a exercé son droit de vote”.

D’autres institutions nationales et internationales de la société civile ont également validé le processus avec des déclarations très similaires aux précédentes, fermes et énergiques ; par exemple, Plan International Pour la Démocratie et la Paix en Afrique (Pidpa) ou l’Organisation Internationale de la Société Civile Canadienne (Aica Universelle), entre autres.

Ainsi, de cette façon, les institutions internationales, à travers leurs observateurs, soulignent et ratifient la pleine transparence et la légalité des élections, faisant comprendre que les revendications caricaturales des deux partis d’opposition sont – encore une fois – totalement fausses. Comme le sont les articles que les médias occidentaux ont déjà publiés, faisant état des résultats, alors que les scrutins ne sont même pas complètement terminés. Tous devraient déjà, à présent, savoir que ni le Pdge, ni encore moins le chef de l’État, n’ont besoin de commettre une quelconque fraude électorale pour gagner une élection. Au contraire : la transparence, la légalité sont ce qui nous intéresse le plus, pour démontrer, encore et encore, que la majorité absolue et totale du peuple de Guinée équatoriale vote pour le Pdge et, bien sûr, vote pour Obiang.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 29 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie